Plein écran
© reuters

L'un des meilleurs basketteurs turcs renié par sa famille pour son soutien à Gülen

La famille de l'un des joueurs de basket-ball les plus connus de Turquie, Enes Kanter, qui poursuit sa carrière aux Etats-Unis, l'a publiquement renié pour son soutien à Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'être derrière le putsch raté du mois dernier.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© epa
Plein écran
Fethullah Gülen © afp

Le joueur de 24 ans d'Oklahoma City avait reçu des menaces de mort après ses critiques à l'encontre du président turc Recep Tayyip Erdogan au lendemain du coup d'état avorté du 15 juillet. Kanter a plusieurs fois témoigné sur son compte Twitter de son soutien à l'ex-imam septuagénaire qui vit en exil aux Etats-Unis depuis 1999 et dont Ankara réclame l'extradition.

Déclaration écrite de la famille
Sa famille a renié le joueur par la voix de son père Mehmet qui a publié une déclaration écrite. "Je m'excuse auprès du peuple turc d'avoir un fils comme lui, je le rejette. Nous ne voulons plus qu'il porte notre nom. Nous l'avions déjà averti au sujet de ses liens avec Gülen. Nous n'avons plus de ses nouvelles depuis un moment", a expliqué son père.

Réaction d'Enes Kanter
Enes Kanter a immédiatement réagi sur Twitter: "Aujourd'hui, à l'âge de 24 ans, j'ai perdu ma mère, mon père, mon frère et toute ma famille. Mes parents ne veulent plus me voir". Se référant à Gülen, il a ajouté: "Sur le chemin désigné par mon maître, j'ai sacrifié ma mère, mon père, mon frère et ma famille tout entière".

Hakan Sukur, l'autre exilé
Enes Kanter n'est pas le seul sportif impliqué dans la controverse. L'ex-footballeur international turc, Hakan Sukur, qui n'a jamais caché sa sympathie pour Gülen, a récemment quitté la Turquie avec sa famille pour s'installer en Californie (ouest des Etats-Unis) après une procédure pénale pour "insulte" contre le président turc.

Purge massive
Le régime turc a, dans la foulée du coup d'Etat raté qui a coûté la vie à 273 personnes, lancé une purge massive dans l'armée et la fonction publique en général, congédiant des dizaines de milliers de personnes.

Plein écran
© ap
  1. Succès aisé et première place assurée: soirée parfaite pour les Diables en Russie

    Succès aisé et première place assurée: soirée parfaite pour les Diables en Russie

    Sur papier, les Diables disputaient ce samedi soir en Russie leur match le plus compliqué dans la campagne éliminatoire. Mais sur papier, seulement. Sérieux et efficaces, les Diables ont aussi pu compter sur des frères Hazard des grands soirs pour se mettre rapidement à l’abri. Le match était déjà terminé au repos. Pour la forme, Lukaku a planté son petit but habituel en seconde période avant une réduction du score anecdotique. Les Diables assurent leur première place, leur statut de tête série pour le tirage de l’Euro et poursuivent leur sans-faute. Que demander de plus?

Football en live

home logo RussieRUS
FIN
1-4
BelgiqueBEL
away logo