Plein écran
Karl-Heinz Lambertz, ministre-président de la Communauté germanophone © belga

La Communauté germanophone veut devenir une région

VideoLe ministre-président germanophone, Karl-Heinz Lambertz, demande que sa communauté soit mise sur un pied d'égalité avec les autres, dans une interview accordée à L'Echo. "Nous sommes partisans d'une Belgique à quatre entités fédérées. Nous sommes prêts à prendre nos responsabilités", explique M. Lambertz.

Le chef de l'exécutif germanophone estime que les compétences régionales doivent être transférées à la Communauté. "Nous revendiquons les compétences sur l'aménagement du territoire, l'urbanisme, le logement, la loi communale et les compétences provinciales", détaille le ministre-président, qui demande donc que son entité quitte la Province de Liège.

Il ajoute cependant ne pas vraiment accorder d'importance à la dénomination que prendrait son entité, "mais c'est vrai que ce serait intéressant d'avoir un nom plus percutant".

Karl-Heinz Lambertz déclare également être convaincu qu'une septième réforme de l'Etat aura lieu. Il rejette cependant la vision de la Belgique proposée par la N-VA qui "relègue (la Communauté germanophone) en deuxième division".