Plein écran
© Twitter

"La Familia", le noyau dur du Beitar qui terrorise Charleroi

VideoLe match de deuxième tour préliminaire d'Europa League entre Charleroi et le Beitar Jérusalem (jeudi, 19h30, Proximus TV) sent la poudre, surtout en raison de la réputation du noyau dur des supporters israéliens. Les forces de l'ordre sont sur leurs gardes.

Plein écran
© reuters

Raciste, xénophobe, "La Familia" se caractérise surtout par sa haine des musulmans et des Arabes. Elle n'a pas grand-chose à voir avec des supporters, à tel point que certains la comparent à une organisation criminelle. Six fans liés au groupe sont d'ailleurs en détention car soupçonnés d'avoir brûlé vif un enfant palestinien l'été dernier. Un acte barbare perpétré en représailles du meurtre de trois adolescents israéliens, retrouvés morts dans la Bande de Gaza.

Heurts dans le centre-ville
Compte tenu de la présence d'une grande communauté maghrébine dans la ville hennuyère, le risque d'incidents n'est pas à écarter.

Mercredi soir, des heurts ont déjà éclaté dans un café du centre-ville. Une personne a été blessée. Avertie des faits, la police locale de Charleroi s'est rendue sur place pour ramener le calme. Les supporters israéliens ont finalement été escortés jusqu'à leur hôtel. Vu la tension ambiante, les patrouilles ont été renforcées dans le centre-ville.

1.000 fans attendus, 600 places vendues
Proches du nationalisme israélien et du Likoud, les hooligans du Beitar ont déjà fait parler d'eux dans l'avion vers Amsterdam. Sous l'emprise de l'alcool, ils se seraient même montrés menaçants envers d'autres passagers de l'appareil. C'est dire si la police de Charleroi sera sur le qui-vive ce soir pour les accueillir. Elle pourrait d'ailleurs recevoir du renfort de Bruxelles, même si l'on préfère rester discret à ce sujet. On parle d'une délégation de 1.000 fans, alors que seulement 600 places ont été vendues.

Le Ministère des Affaires Intérieures prend les choses très au sérieux, notamment à cause du risque terroriste, le Beitar étant considéré comme un intérêt israélien, et donc une cible potentielle.

  1. “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”
    Belge tuée à Calpe

    “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”

    Riet Suy (57 ans), une ressortissante belge, a été retrouvée morte dimanche soir dans sa villa à Calpe, dans la région de Valence, après une dispute avec son compagnon au restaurant. Selon les premières constations effectuées par la police espagnole, c’est lui qui aurait tué sa compagne à l’aide d’un couteau avant de vouloir mettre fin à ses jours. Sam, la fille de la victime, est sous le choc. A lire dans Het Laatste Nieuws.
  2. Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme, suspecté d'attentat à la pudeur sur une fille mineure d'âge à la Foire du Midi à Bruxelles dimanche, a été mis à disposition d'un juge instruction, a déclaré le parquet de Bruxelles mardi, confirmant une information du journal La Capitale. Le suspect n'est pas connu des services de justice, a précisé le parquet de Bruxelles. Selon La Capitale, il s'agit d'un ressortissant bulgare âgé de 39 ans.