"Le racisme, le fondamentalisme, ce n'est pas cela l'islam", a affirmé M. Valls.
Plein écran
"Le racisme, le fondamentalisme, ce n'est pas cela l'islam", a affirmé M. Valls. © reuters

La France expulsera ceux qui menacent l'ordre public au nom de l'islam

L'islam a "toute sa place en France" et doit "s'organiser" pour discuter avec l'Etat, notamment de son financement, a plaidé jeudi à Strasbourg le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui a également affiché sa fermeté face aux intégristes fauteurs de trouble.