Plein écran
© photo_news

La Juve piégée par l'Atlético, City renverse Schalke, le VAR dans tous ses états

Le City de De Bruyne a eu chaud. Les Citizens réalisent une très bonne opération au terme d'un match à rebondissements. C'est Sané, d'un sublime coup franc, et Sterling qui ont délivré les Skyblues en fin de match (2-3). Du côté de Madrid, le début de match a été très serré entre l'Atlético et la Juventus. Mais grâce à leur seconde période très aboutie, avec les Uruguayens Godin et Giménez en feu, les Colchoneros se sont imposés (2-0). Le VAR a encore fait parler lors de ces deux rencontres.

Les matchs

Plein écran
© belga
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© photo_news

L'Atlético mate la Juve
La première mi-temps a fait office de round d'observation pour les deux cadors européens. Seul Ronaldo a fait peur au Wanda Metropolitano sur un coup-franc surpuissant aux 35 mètres détourné par Oblak (8e). Le début de seconde période a permis à l'Atlético de s'offrir d'énormes occasion avec un gros raté de Diego Costa seul face au gardien (50e) suivi d'un lob de Griezmann dévié sur la barre transversale (52e). 

Avec un CR7 fantomatique en seconde période, la Juve a coulé. C'est d'abord Alvaro Morata, ancien du Real, qui pensait délivrer les siens d'une tête dans la lucarne mais le VAR a annulé le but (69e). Une dizaine de minute plus tard, c'est le défenseur Giménez qui faisait se lever le stade sur un corner de Griezmann et un cafouillage dans la surface, il s'est s'arraché pour pousser le ballon au fond des filets (77e). Puis son compatriote et capitaine Diego Godin a marqué le second but, cinq minutes plus tard (85e). 

La Juventus est en mauvaise posture pour le match retour des huitièmes de finale face à des Colchoneros qui savent parfaitement verrouiller pour ne pas prendre de but.

City et Schalke étaient renversants
Schalke pensait tenir son exploit. La première période a été dominée en début de match par City avec un but d'Agüero (17e). Puis la situation s'est inversée en quelques minutes avec deux penaltys consécutifs de Bentaleb (36e, 44e).

Il aura manqué une dizaine de minutes aux joueurs de Schalke. Solides, ils ont tenu jusqu'à la 84e. Malgré sa supériorité numérique suite à l'exclusion d'Otamendi (67e), Schalke a craqué sur un magnifique coup franc du prodige Leroy Sané qui a fini dans la lucarne. Sterling a ensuite achevé les Allemands en inscrivant le troisième but synonyme de victoire dans les toutes dernières secondes du temps réglementaire (89e).

Mal embarqué, City prend une belle option en vue de la qualification pour les quarts de finale. On notera également le retour du Belge Vincent Kompagny après de longues semaines d'absence.

Les matchs retour de ces deux rencontres auront lieu le mardi 12 mars.

L'homme de la soirée

Plein écran
© photo_news

Nabil Bentaleb
Le milieu de terrain de Schalke aura marqué la soirée par sa lucidité. Peu avant la mi-temps, il a réussi à inscrire deux penaltys à City (36e, 44e) pour renverser la situation bien mal embarquée. L'équipe allemande avait connu un mauvais début de match avec une grosse pression de City. 

Son équipe aura réalisé un gros match qui n'a pas été récompensé avec une fin de match catastrophique.

Le moment marquant

Plein écran
© belga

Le VAR annule un but de Morata
Après plusieurs occasions manquées par les joueurs de l'Atlético, Alvaro Morata, tout juste monté au jeu, pense ouvrir le score d'une magnifique tête sur un centre de Filipe Luis (69e).

Le Wanda Metropolitano explose mais l'arbitre fait appel au VAR et après quelques minutes, annule le goal pour une faute sur Chiellini.

La stat

Plein écran
© reuters

8
Il aura fallu huit petites minutes pour inscrire deux penaltys à Schalke et Bentaleb en première période. L'égalisation inattendue de Schalke a été rocambolesque. Après deux minutes et quarante secondes, l'arbitre siffle un penalty pour Schalke suite à une main de Walker dans la surface. Avant de prendre sa décision, l'arbitre est resté de longues secondes à écouter ses assistants. À la surprise générale, il a appelé les deux capitaines Fährmann et David Silva pour discuter, ce qui n'est pourtant pas prévu dans le VAR. Le penalty sera ensuite transformé par Bentaleb.

Quelques minutes plus tard, c'est le Brésilien Fernandinho qui accrochait un joueur de Schalke dans la surface sur un coup franc, pour offrir un second penalty à ses adversaires.

Le tweet

La décla

Citation

Je suis un grand fan du VAR. Ce soir l'écran était en panne, la prochaine fois ce sera mieux. Je suis partisan de cette technolo­gie parce qu'elle apporte une aide

Pep Guardiola

La question

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© epa
Plein écran
© photo_news

Ronaldo et la Juventus en grand danger?
Pour son retour dans la capitale espagnole, Cristiano Ronaldo est resté impuissant. Hormis un coup franc dont il a le secret, stoppé par Oblak, en début de match, le quintuple ballon d'Or a été fantomatique. Le club bianconeri l'avait pourtant recruté pour 100 millions d'euros au Real Madrid cet été afin que la "Juve" passe un cap en Ligue des champions.

CR7 fait normalement partie de ces joueurs capables d'être très performants dans les matchs importants et celui ci l'était. Il avait longtemps martyrisé les Colchoneros durant sa période madrilène, avec 22 buts marqués en 31 matches pour 15 victoires. L'Atletico est même sa troisième victime préférée en Espagne, derrière le FC Séville (27 buts) et Getafe (23 buts). 

Le match retour à domicile devrait être électrique. Ronaldo sauvera-t-il la Juventus d'une élimination précoce en Ligue des champions? Rendez-vous le 12 mars prochain.

Plein écran
© photo_news