Plein écran
© afp

La Malaisie publie les données satellitaires

Vol MH370La Malaisie a publié mardi les données satellitaires utilisées pour déterminer la trajectoire du vol MH370, disparu le 8 mars, jusqu'à sa chute dans l'océan Indien, en réponse aux demandes de proches de passagers.

Plein écran
© belga

Le département de l'aviation civile a indiqué avoir travaillé avec Inmarsat pour fournir 47 pages de données enregistrées par l'opérateur britannique de satellites, ainsi que des notes explicatives.

Données brutes
Des proches des 239 personnes à bord du Boeing 777 de Malaysia Airlines avaient demandé la publication des données brutes, pour qu'elles puissent être soumises à d'autres analyses, alors que l'épave de l'avion n'a toujours pas été retrouvée.

Reconstituer la route
Inmarsat avait utilisé ses satellites pour aider à reconstituer la route de l'appareil. Bien que les systèmes de communication du vol MH370 aient été éteints, l'appareil renvoyait les bips émis par les stations au sol et relayés par les satellites.

Changement de cap
Le Boeing effectuait la liaison Kuala-Lumpur/Pékin le 8 mars au matin mais il a changé brusquement de cap une heure après son décollage, sans donner d'explication.

Sud de l'océan Indien
Les bips le signalent au sud de l'océan Indien, où il se serait abîmé, à court de carburant, à quelques centaines de kilomètres au large de la côte occidentale de l'Australie. Les recherches dans l'océan Indien sont dirigées par l'Australie.

Théories et scepticisme
L'absence de résultat probant et les maladresses des autorités malaisiennes lors des premiers jours des recherches ont suscité plusieurs explications, plus ou moins farfelues, sur cette disparition mystérieuse, et le scepticisme de proches des passagers.

Football en live

home logo KRC GenkGNK
FIN
1-0
AnderlechtAND
away logo