Plein écran
© anp

La police avait localisé Salah Abdeslam à Molenbeek deux jours après les attentats

La police belge avait localisé le terroriste dans une habitation à Molenbeek deux jours après les attentats du 13 novembre, mais n'a pas pu intervenir, a annoncé Koen Geens, le ministre de la Justice lors d'une interview accordée à VTM.

C'est une information qui risque de faire grand bruit. Le ministre de la Justice était invité par la chaîne privée à répondre à quelques questions sur le déroulement de l'enquête. D'après nos confrères du Het Laatste Nieuws, le ministre avoue que Salah Abdeslam, toujours en cavale aujourd'hui, se cachait dans une habitation molenbeekoise. Koen Geens ajoutant même que sa position était connue dans la nuit du 15 au 16 novembre.

Faille législative
Pourquoi donc l'ennemi public numéro 1 n'a-t-il pas été arrêté? Selon le Code Pénal, la police n'a pas le droit de mener des perquisitions entre 23h et 5h du matin. S'il existe bien quelques exceptions, notamment en cas d'incendie ou de flagrant délit, rien n'est manifestement prévu dans le cas d'une enquête terroriste.

Ce n'est donc qu'à partir du lundi 16 novembre à 5h que la police a pu intervenir après avoir obtenu un mandat. Mais plus de trace de Salah Abdeslam.