La presse française s'enflamme pour Denayer, le 'Monsieur Propre de Lyon'

Si Anthony Lopes et Marc-André ter Stegen ont été brillants entre les cages de Lyon et du Barça mardi soir, en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, un autre nom est sur toutes les lèvres depuis le 0-0 qui a sanctionné la rencontre entre les deux équipes: celui de Jason Denayer.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© belga

Pour beaucoup de médias français, ce matin, Jason Denayer est considéré comme l'homme de cette rencontre entre l'OL et l'ogre barcelonais. Solidité, capacité à anticiper, sens du placement: il n'a pas laissé le moindre espace à Luis Suarez.

"Le véritable cerveau défensif de l'OL", analyse par exemple Eurosport, avant d'enchaîner: "Son sens de l'anticipation et de la couverture ont été terriblement précieux. Si Suarez a eu autant de mal, c'est aussi parce que Denayer a été dominant tactiquement."

"Un vrai match de Ligue des Champions"
Loin d'être un son de cloche qui sonne creux, c'est un son qui résonne un peu partout outre-Quiévrain. RMC est sous le charme : "Il a été énorme et c'est en grande partie grâce à lui que Lyon n'a pas encaissé. Il a livré un vrai match de Ligue des Champions. Que ce soit face au génie de Messi, face au vice de Suarez ou aux crochets de Dembélé, il n'a jamais cédé. Il confirme son potentiel au plus haut niveau."

France Football va plus loin en lui donnant le surnom de 'Monsieur Propre du football': "Le danger rôdait souvent, autour de la surface lyonnaise, un endroit que Jason Denayer a littéralement dominé. Sur les ballons aériens, en lisant parfaitement la plupart des trajectoires. Et sur plusieurs incursions, intervenant proprement à de nombreuses reprises."

"Le héros belge de Lyon"
So Foot se montre, fidèle à ses habitudes, plus poétique en osant la comparaison mythologique. Mais le propos est le même: "Avant cette saison, Jason était surtout le nom d'un héros grec vénéré du côté d'Athènes. Mais désormais, c'est surtout le nom d'un héros belge vénéré du côté de Lyon. Quel monstre."

On l'a compris Jason Denayer, qui était pourtant encore incertain quelques heures avant la rencontre, a impressionné l'Europe du foot mardi soir, et on imagine déjà qu'il pourrait aussi colmater les brèches en équipe nationale, alors que Vincent Kompany et Thomas Vermaelen multiplient les coups d'arrêt.

Plein écran
Un match "énorme" de Jason Denayer contre Messi, Suarez et Dembélé. © photo_news