Plein écran
© photo_news

La réponse de Laeticia Hallyday à Sylvie Vartan

"Prête à pardonner", la veuve de Johnny a aussi quelques comptes à régler.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp

Dans une interview accordée à Paris Match, Laeticia Hallyday a répondu aux propos de Sylvie Vartan et de Nathalie Baye, les deux ex-femmes de Johnny avec qui il a eu David et puis Laura. Quand le testament du chanteur a été dévoilé en février, la mère de Laura Smet avait écrit dans une lettre: "Les aînés étaient les bêtes noires de Laeticia. Johnny en a beaucoup souffert, David et Laura aussi", tandis que Sylvie Vartan avait estimé: "J'ai beaucoup de mal à croire que l'homme que j'ai connu, aimé follement, ait pu réécrire son histoire, renier son sang et son histoire en déshéritant et en ne donnant pas le droit moral à ses enfants."

Aujourd'hui, Laeticia déclare: "Elle parle d'un homme qu'elle a connu il y a 50 ans et Nathalie il y a 36 ans. Ce n'était pas celui avec lequel j'ai vécu 23 ans et qui est parti heureux. Un homme change avec le temps." Elle a ajouté, à propos du testament: "Dire que mon homme pouvait être manipulé, c'est mal le connaître. On l'a fait passer pour un homme sous influence. C'est absurde."

Plein écran
© afp
Plein écran
© photo_news
  1. L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestation: “Comme dans les films”
    Mise à jour

    L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestati­on: “Comme dans les films”

    Tanja Dexters (42 ans) et son compagnon ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de drogue. Ce n’est pas la première fois que le nom de l’ancienne Miss Belgique, couronnée en 1998, apparaît dans la rubrique faits divers. Elle avait notamment créé la polémique en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke. En mars dernier, c’est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d’elle.
  2. “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruselas will be attacked tomorrow at 6:00 pm in Grand Place by a guy with a neon shirt”: voilà le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles mardi soir, et partagé via Twitter mercredi par Emmanuel Foulon, assistant parlementaire au Parlement européen. L’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) enquête actuellement sur cette menace d’attentat, selon le parquet de Bruxelles.