Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius et son homologue russe Sergueï Lavrov
Plein écran
Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius et son homologue russe Sergueï Lavrov © getty

La Russie juge "inacceptable" le projet de résolution à l'ONU

UpdateLa Russie juge "inacceptable" le projet français de résolution à l'ONU sur les armes chimiques en Syrie, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un entretien téléphonique avec son homologue français Laurent Fabius.

"M. Lavrov a souligné que la proposition de la France d'approuver une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU (...) en conférant aux autorités syriennes la responsabilité pour une possible utilisation d'armes chimiques était inacceptable", a indiqué le ministère russe dans un communiqué.

La Russie insiste dans un projet qu'elle soumet à l'ONU qu'"il n'y a pas d'alternative à un règlement politico-diplomatique" en Syrie, a également souligné le ministre russe.

Le projet de résolution français est "sous chapitre 7", c'est-à-dire qu'il autorise en dernier recours l'usage de la force pour contraindre Damas à respecter les obligations mentionnées dans le texte.

La France a commencé mardi à consulter ses partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU à propos d'un projet français de résolution sur les armes chimiques en Syrie.

Le Conseil de sécurité a prévu de se réunir en consultations ce mardi soir à 20h00 GMT à New York (22h00, heure de Bruxelles), selon la présidence australienne du Conseil.

Les Occidentaux accusent le régime syrien d'avoir mené une attaque à l'arme chimique le 21 août près de Damas, qui a fait plusieurs centaines de morts.

La Russie a provoqué un coup de théâtre lundi en annonçant avoir proposé à ses alliés syriens de placer leur stock d'armes chimiques sous contrôle international et de le détruire, une proposition acceptée par Damas mardi.

L'accueil favorable réservé par Washington à cette initiative semble éloigner la perspective de frappes contre le régime syrien accusé d'une attaque chimique.