Plein écran
© belga

La soirée cauchemardesque du football belge

Après Bruges, voilà Genk éliminé: il n'y a plus de club belge sur la scène européenne. Malgré la présence de Pozuelo sur la pelouse dès le coup d'envoi, les Limbourgeois ont laissé échapper un match qui leur tendait les bras après l'ouverture du score de Trossard. Ce sont Coufal, Traoré et Milan Skoda, à deux reprises, qui ont précipité la descente aux enfers du Racing Genk sur sa pelouse contre le Slavia Prague (1-4). Une véritable soirée cauchemardesque pour les Limbourgeois qui ont en plus perdu Bryan Heynen, victime d'un étonnant malaise en première période, et Danny Vukovic, qui s'est blessé dans un contact avec Sébastien Dewaest. Une soirée à oublier pour le Racing Genk qui va désormais devoir se reconcentrer sur le championnat et ses ambitions de titre.

Le match

Plein écran
© belga
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Sonnés par la défaite à Bruges quelques jours plus tôt, les Limbourgeois avaient pourtant parfaitement entamé leur rencontre, en mettant la pression sur le Slavia. Mieux encore, Leandro Trossard profitait d'une énorme boulette du gardien de Prague pour ouvrir le score. Mais au lieu de libérer le Racing, ce but a eu l'effet inverse. C'est le Slavia qui s'est précipité vers le but de Genk. Et les Limbourgeois ont fini par rompre. Une intevention assez moyenne de Vukovic sur un centre venu de la droite permettait à Coufal de remettre les deux équipes à égalité et de virtuellement qualifier les Tchèques.

Les Limbourgeois ne s'en sont jamais remis. En seconde période, ils ont même bu le calice jusqu'à la lie. Le deuxième but est tombé à l'heure de jeu et il a, en plus, coûté sa place sur le terrain à Danny Vukovic qui a été percuté par Sébastien Dewaest. La rencontre des Limbourgeois était terminée, Milan Sskoda en a remis une double couche avec deux coups de tête victorieux. Genk quitte la scène européenne la tête basse et va devoir trouver les ressources pour réagir après cette semaine très compliquée, qui a vu le leader du championnat perdre sur la pelouse de son dauphin avant de sombrer sur la scène européenne.

Plein écran
© belga

Le moment marquant

Le malaise de Bryan Heynen
Images étonnantes à la 25e minute du match, quand Bryan Heynen est resté sur le côté et a même vomi au bord du terrain. Pas bien du tout, le milieu de terrain genkois a été soigné durant de longues minutes à côté du terrain avant d'être remplacé et de quitter la pelouse sur civière.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© belga

L'homme du match

Milan Skoda
Déjà très présent à Prague jeudi dernier, Milan Skoda a encore démontré toutes ses facultés d'abnégation et sa grinta ce soir. Une prestation aboutie, ponctuée par deux buts dont une sublime tête qui a laissé Nordin Jackers sans réaction. Le capitaine tchèque a montré la voie au Slavia Prague.

Plein écran
© belga

La stat

Trois
Comme le nombre de défaites subies par Genk en 2019: contre Mouscron, à Bruges et ce soir contre le Slavia. Drôle de bilan pour une équipe qui marchait sur l'eau en début de saison, avec une seule défaite avant la trêve.

Plein écran
© photo_news

Le tweet

La décla

Citation

C'est maintenant qu'on va voir les joueurs qui ont du caractère.

Sébastien Dewaest, au micro de la RTBF
Plein écran
© belga

Simple coup de mou ou mal plus profond?

Plein écran
© photo_news

Le cas d'Alejandro Pozuelo n'est évidemment pas tout à fait étranger aux difficultés que rencontrent le Racing Genk depuis deux semaines. La semaine dernère à Prague, et encore à Bruges dimanche, sa montée au jeu avait permis à Genk de retrouver des couleurs, ce soir, l'Espagnol a été transparent.

Mais ça n'explique pas tout. Genk reste sur trois prestations très moyennes, et indignes du niveau qu'affichait Genk en début de saison. Même Philippe Clement sur le bord du terrain ne semble plus trop savoir quoi faire pour remettre son équipe sur les rails. Si l'Europa Lleague n'était pas l'objectif principal du club, les Limbourgeois doivent se ressaisir au plus vite s'ils ne veulent pas mettre en péril le travail effectué au cours d'une brillante première partie de saison.

Plein écran
© photo_news
  1. Gouvernement ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communication d’Ecolo?
    Analyse

    Gouverne­ment ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communica­ti­on d’Ecolo?

    Un gouvernement wallon minoritaire PS-Ecolo appuyé par des représentants du monde associatif, est-ce vraiment possible? Que renferme exactement la notion de société civile? Comment cette majorité originale pourrait-elle être mise sur pied et est-elle réellement “plus démocratique”? Quels sont les (dés)intérêts des différents partis? Le MR, qui n’a pas été consulté pour la formation d’une coalition, a-t-il des raisons de se sentir floué? Tentative de réponses avec le politologue de l’ULB, Pascal Delwit.
  2. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.