Plein écran
Recep Tayyip Erdogan, président turque. © afp

La Turquie dit avoir dépensé plus de 9 milliards de dollars pour accueillir des réfugiés

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi au Chili que son pays avait dépensé plus de 9 milliards de dollars (environ 8,3 milliards d'euros) pour l'accueil de 2,5 millions de réfugiés syriens et irakiens ayant fui leur pays ces derniers mois.

"La Turquie a ouvert ses portes, sans faire aucune distinction, à plus de 2,5 millions de réfugiés syriens et irakiens et jusqu'à présent, toutes les dépenses que nous avons engagées dépassent les 9 milliards de dollars", a déclaré le président turc, après une rencontre avec son homologue chilienne Michelle Bachelet.

Le dirigeant turc, arrivé au Chili dimanche, effectue une tournée en Amérique latine de cinq jours, qui le mènera aussi au Pérou et en Equateur.

La Turquie est en première ligne face à la grave crise humanitaire traversée par la Syrie et l'Irak, avec l'exode de millions de migrants fuyant les conflits dans leur pays, a-t-il assuré.

"Tous ces drames de réfugiés que nous voyons à la télévision, ces corps de personnes ayant péri (durant l'exode, ndlr), ce sont les symboles de ce conflit", a déclaré M. Erdogan.

"Je veux souligner le rôle de la Turquie face à l'énorme crise humanitaire que le monde affronte actuellement", a pour sa part affirmé Michelle Bachelet.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), au 28 janvier, 55.529 personnes étaient parvenues en Europe via la Méditerranée, soit une moyenne de 2.000 arrivées par jour.