Plein écran
Hilde Crevits. © photo_news

Le CD&V lance Hilde Crevits comme candidate ministre-présidente flamande

Le CD&V fait de Hilde Crevits sa candidate pour la ministre-présidence du gouvernement flamand, rapporte vendredi De Tijd. Celle qui est actuellement ministre de l'Enseignement devient ainsi officiellement la concurrente de Bart De Wever (N-VA), le seul jusqu'ici à s'être déclaré ouvertement candidat.

Ni le CD&V ni le cabinet de Hilde Crevits n'ont confirmé l'information. Ceux-ci renvoient au congrès électoral du parti prévu dimanche à Genk.

D'après les sources interrogées par De Tijd, le président du CD&V, Wouter Beke, ne devrait en revanche pas se présenter comme candidat Premier ministre, ce qu'a fait Jan Jambon pour la N-VA. "Ce serait vu comme trop prétentieux", explique-t-on dans les cercles CD&V. Les derniers sondages donnent en effet à la N-VA près du double des voix du CD&V.

En profilant Hilde Crevits pour la ministre-présidence flamande, le CD&V espère revenir davantage au centre du jeu, qui apparait jusqu'ici en Flandre surtout comme un match entre la N-VA et Groen.

  1. Le seul record de la COP25 aura été son retard: pas d’accord sur les marchés du carbone
    Mise à jour

    Le seul record de la COP25 aura été son retard: pas d’accord sur les marchés du carbone

    Il ne fallait pas désespérer: l’organisation de la COP25 à Madrid a annoncé un accord a minima, finalement atteint par les parties, à l'issue d’un marathon de négociations. Dans une déclaration finale commune, tous les États ont accepté de préciser en 2020 leur objectifs climatiques pour 2030. Mais ils ont aussi et surtout “prudemment” reporté à 2020 leur problème essentiel: l’article 6 de l’accord de Paris sur les mécanismes de marché des crédits carbone. Rendez-vous à Glasgow pour la COP26.