Plein écran
© getty

Le cercueil de sa grand-mère est trop grand: il le rabote

L'enterrement d'une dame de 98 ans à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) a été retardé de plusieurs semaines à cause de la taille de son cercueil, rapporte l'Est Républicain.

Le cercueil dépassait d'une dizaine de centimètres, selon le quotidien régional. Dans l'impossibilité de le faire entrer dans le caveau, la famille de la défunte a envisagé plusieurs possibilités. Déplacer le corps de la vieille dame dans un cercueil plus petit n'était pas possible. La loi française interdit d'ouvrir un cercueil pendant cinq ans après sa fermeture. Agrandir le caveau présentait des risques de voir ce dernier s'effondrer, selon la société de pompes funèbres. Celle-ci a donc refusé de faire les travaux.

La solution est finalement venue de son petit-fils, plombier-chauffagiste, qui a raboté de quelques centimètres le cercueil et agrandi l'intérieur du caveau, à coups de marteau, de burin et de disqueuse. L'opération a nécessité pas moins de deux jours de travail. "C'était aux entreprises chargées des obsèques de s'en charger. Elles n'ont pas fait le travail jusqu'au bout", a déploré à l'Est républicain le maire de Champigneulles.

L'inhumation, initialement prévue à la mi-février, devait avoir lieu ce lundi après-midi. La défunte avait été placée en attendant dans une tombe provisoire.