Plein écran
Bombardements israéliens à Gaza (Territoires palestiniens) © ap

Le Conseil de sécurité appelle à cesser le feu à Gaza

UpdateLe Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé dimanche soir sa "grave préoccupation devant le nombre croissant de victimes" du conflit à Gaza et réitéré son appel à "cesser immédiatement les hostilités".

Dans une déclaration lue par le président du Conseil à l'issue de deux heures de consultations à huis clos, les 15 pays membres "appellent au respect des lois humanitaires internationales, notamment sur la protection des civils".

Vingt Palestiniens tués à Gaza
Les services de secours de la bande de Gaza ont annoncé lundi la mort de 20 autres Palestiniens, tués lors de l'attaque israélienne de la veille. Les secours Ashraf al-Qoudra avaient en outre annoncé plus tôt que les corps de 11 Palestiniens tués à Chejaïya, localité située entre la ville de Gaza et la frontière israélienne, avaient été découverts et identifiés.

Cela porte le bilan des Palestiniens tués depuis le début de la campagne militaire israélienne, le 8 juillet, à 469.

John Kerry au Caire
Le président américain Barack Obama, s'inquiétant du "nombre croissant de morts" dans le conflit à Gaza, a indiqué dimanche que son chef de la diplomatie John Kerry allait se rendre au Caire dès lundi, et a dit rechercher un "cessez-le-feu immédiat".

M. Obama a fait part de ce "prochain" déplacement du secrétaire d'Etat américain lors d'une conversation téléphonique dimanche avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, leur deuxième entretien en trois jours, selon un communiqué de la Maison Blanche.

"Le président a souligné que les Etats-Unis travailleraient en étroite collaboration avec Israël et les partenaires régionaux à mettre en place un cessez-le-feu immédiat, et a insisté sur la nécessité de protéger la population civile - à Gaza et en Israël -", a rapporté la Maison Blanche.

Au Caire, où il arrivera lundi, le secrétaire d'Etat américain rencontrera des représentants d'Egypte et d'autres pays à propos du conflit à Gaza, a indiqué le département d'Etat, ajoutant que M. Kerry soutenait l'initiative égyptienne de conciliation.

Dans son entretien téléphonique avec M. Netanyahu, Barack Obama "a exprimé sa profonde inquiétude au sujet du nombre croissant de morts, dont un nombre croissant de civils palestiniens et la perte de soldats israéliens", indique le texte de la Maison Blanche faisant part de l'entretien.

M. Obama a aussi "réaffirmé le droit d'Israël à se défendre".

M. Kerry, interviewé sur les émissions télévisées dominicales, avait auparavant lui-même suggéré qu'il se rendrait très bientôt au Proche-Orient notamment pour y rencontrer le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, également présent dans la région.

Au moins 476 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit à Gaza, dont plus de 120 dimanche, en faisant la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne.