Plein écran
© belga

Le fabricant du vélo de Van den Driessch menace d'aller en justice

Le fabricant italien de vélos, Wilier Triestina a menacé d'entamer une action en justice contre les responsables de la "fraude technologique" concernant l'un de ses vélos, samedi aux Mondiaux de cyclo-cross à Heusden-Zolder. Un vélo de l'Espoir belge Femke Van den Driessche a en effet été saisi par l'UCI, l'Union cycliste internationale, pour enquête au "dopage mécanique".

"Nous sommes littéralement choqués. Il est inacceptable que la photo de l'un de nos vélos fasse le tour des médias internationaux pour un fait de la sorte. Nous travaillons chaque jour à la qualité de nos produits et nous sommes très attristés qu'un Wilier Triestina ait été ainsi trafiqué."

L'entreprise envisage d'aller en justice contre le coureur ou toute autre personne responsable de cette "triste" affaire qui a entaché la bonne image de l'entreprise.