Plein écran

Le feu d'artifice du 31 annulé à cause de la menace terroriste

Plein écran
Plein écran

Le traditionnel feu d'artifice de la Saint-Sylvestre, organisé au Mont des Arts à Bruxelles, n'aura pas lieu cette année, a annoncé le bourgmestre Freddy Thielemans après une réunion de coordination au Centre de crise du SPF Intérieur. A l'issue de cette réunion, il a également été décidé de prolonger les mesures de sécurité et la présence policière renforcées au moins jusqu'au 3 janvier, a indiqué le directeur-général du Centre de crise, Jaak Raes.

L'alerte terroriste a été annoncée le vendredi 21 décembre après l'interpellation de 14 personnes dans le cadre d'un projet de tentative d'évasion de Nizar Trabelsi. Ces 14 personnes ont été libérées mais l'alerte a été maintenue et est désormais prolongée jusqu'au 3 janvier.

Niveau d'alerte inchangé
"Nous avons évalué aujourd'hui la nécessité et l'effet des mesures de sécurité", a expliqué Jaak Raes. "Un état de la situation a ensuite été fait avec le parquet fédéral et l'OCAM, l'organe pour la coordination de l'analyse de la menace. L'OCAM a affiné son analyse sur base de l'information judiciaire et des données recueillies par nos correspondants nationaux et internationaux, et la conclusion est qu'il n'y a aucune raison de revoir l'actuel niveau d'alerte".

Mesures maintenues
L'alerte terroriste et les mesures de sécurité prises dans ce cadre à Bruxelles restent donc maintenues, que ce soit sur la Grand Place, les marchés de Noël ou dans les rues commerçantes. Le Centre de crise a par ailleurs conseillé au bourgmestre de Bruxelles d'annuler le feu d'artifice prévu le 31 décembre, ce que Freddy Thielemans a immédiatement fait.

Aucun risque inutile
"Le but n'est pas de créer la panique ou de bloquer entièrement la ville mais nous ne voulons prendre aucun risque inutile", explique-t-on à la Ville. "Le 31 décembre, nous fermerons par ailleurs les châlets du marché de Noël à 18h00 et les attractions, comme la patinoire, à 20h00".

Une nouvelle réunion de coordination sera organisée le 3 janvier au Centre de crise pour évaluer une nouvelle fos la situation. (belga)