getty
Plein écran
© getty

Le frère d'Oscar Pistorius inculpé d'homicide volontaire

Carl Pistorius, le frère du champion sud-africain Oscar Pistorius, est sous le coup d'une inculpation pour homicide volontaire après avoir renversé et tué une motarde en 2010, a rapporté dimanche l'agence d'information radio EWN.

  1. Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent
    Independer.be

    Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent

    Le phénomène suivant est de plus en plus fréquent: le vol de voitures (électriques) lors duquel les voleurs piratent le système sans clé intelligent afin d’ouvrir votre voiture sans contact et de la voler sans laisser de trace physique. Heureusement, vous pouvez vous protéger contre un tel type de vol et avec une bonne assurance auto, vous serez couvert(e) au cas où ceci vous arriverait. Ci-dessous, Independer.be vous explique ce que vous devez savoir à ce sujet.
  2. "Seuls Pistorius et le Seigneur savent ce qui s'est passé"

    "Seuls Pistorius et le Seigneur savent ce qui s'est passé"

    Désormais seul face à sa conscience, l'athlète handisport Oscar Pistorius "va souffrir", estime le père de sa victime Reeva Steenkamp, alors que l'intéressé essaie de passer un week-end aussi paisible que possible. "Il n'y a que deux personnes qui savent réellement ce qui s'est passé, Oscar Pistorius et le Seigneur", a déclaré au quotidien en afrikaans Beeld Barry Steenkamp, le père de la petite amie du sportif, que ce dernier a tuée le 14 février.
  3. Pistorius libéré sous caution, ses amis lâchent un grand "yes" de soulagement
    Update

    Pistorius libéré sous caution, ses amis lâchent un grand "yes" de soulage­ment

    Oscar Pistorius va être remis en liberté jusqu'à son procès, qui ne devrait pas avoir lieu avant plusieurs mois. C'est ce que vient de confirmer le juge Nair. Les conditions de sa remise en liberté seront connues dans quelques instants, après un court ajournement de cinq minutes. "L'accusé a démontré qu'il pouvait prétendre à être libéré sous caution", a expliqué le juge. Son procès aura lieu à partir du 4 juin prochain. La caution a été fixée à un million de rands, soit 85.000 euros. L'entourage du Sud-africain, présent dans la salle d'audience, a accueilli le prononcé avec un grand "Yes" de soulagement.