Plein écran
© reuters

Le Front Al-Nosra est la branche d'Al-Qaïda en Syrie

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a ordonné la division d'Al-Qaïda en Irak et en Syrie en deux entités, affirmant que le Front al-Nosra était désormais la seule branche de son organisation en Syrie, dans un enregistrement diffusé vendredi par la télévision Al-Jazeera.

Plein écran
Le chef d'al-Qaïda Ayman al-Zawahiri © afp
Plein écran
© reuters
Plein écran
© ap

Cet enregistrement semble ainsi confirmer une lettre citée le 11 juin par Al-Jazeera, présentée comme écrite par M. Zawahiri aux dirigeants des factions en Syrie et en Irak.

"L'Etat islamique en Irak et en Syrie (EIIL) va être supprimé, alors que l'Etat islamique en Irak (ISI) reste opérationnel", a-t-il dit, ajoutant que le Front al-Nosra, très actif en Syrie, est la "branche" d'Al-Qaïda dans ce pays.

M. Zawahiri a indiqué que le chef d'Al-Qaïda en Irak, Abou Bakr al-Baghdadi, avait "fait une erreur en établissant l'EIIL sans nous demander la permission ou même nous en avoir informés".

De son côté, le chef du Front Al-Nosra en Syrie, Abou Mohammed al-Joulani, "a fait une erreur en annonçant son rejet de l'EIIL, sans nous demander la permission ou même nous en avoir informés", a-t-il affirmé.

M. Zawahiri a indiqué que la sphère d'influence de l'ISI serait limitée à l'Irak, tandis que le Front Al-Nosra en Syrie sera "une branche indépendante d'Al-Qaïda rapportant au commandement général".

Il a aussi ordonné aux deux branches de s'aider quand cela est nécessaire et possible.

Des militants de l'opposition ont accusé l'EIIL d'avoir commis des abus contre les rebelles et civils syriens, notamment des enlèvements et des exécutions publiques dans des secteurs sous leur contrôle.

M. Zawahiri a réprimandé les islamistes des deux bords pour avoir mené des attaques non autorisées contre d'autres musulmans.

"Tous les moujahidine (combattants islamistes) doivent respecter" les musulmans, sauf en cas de décision d'un tribunal habilité, a-t-il dit.

  1. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.