M. Aso a martelé que le Japon devait "prendre la tête d'un mouvement mondial" de lutte contre le réchauffement climatique. "Pour autant, il est très important d'avoir un système équitable" entre les pays développés, émergents ou en voie de développement.
Plein écran
M. Aso a martelé que le Japon devait "prendre la tête d'un mouvement mondial" de lutte contre le réchauffement climatique. "Pour autant, il est très important d'avoir un système équitable" entre les pays développés, émergents ou en voie de développement.

Le Japon réduira de 15% ses émissions de CO2 entre 2005 et 2020