Plein écran
Michel Visart © Capture d'écran

Le message d'amour de Michel Visart, qui a perdu sa fille dans les attentats

Michel Visart est journaliste économique à la RTBF. Il a perdu sa fille dans l'attentat du métro Maelbeek. Samedi soir, il a témoigné dans le JT de la chaîne et a tenu à faire passer un message.

Michel Visart a tout d'abord expliqué les circonstances qui l'ont amené mardi à comprendre que sa fille cadette, Lauriane, faisait partie des victimes des attentats. Il a reçu un coup de téléphone de l'employeur de Lauriane, qui s'inquiétait de son absence. "C'était sa ligne de métro, elle passait tous les jours à Maelbeek". Ce n'est cependant que vendredi que le décès de sa fille lui a été officiellement confirmé.

"Lauriane avait des valeurs extrêmement fortes, qu'elle défendait avec beaucoup de caractère et d'acharnement comme la justice, l'équité, l'égalité entre les sexes, la tolérance. Je ne suis pas naîf, je sais très bien et je comprends qu'aujourd'hui la sécurité est indispensable. Mais je pense que'en construisant des murs de l'exclusion, en cultivant la haine, on va dans le mur", a déclaré Michel Visart.

Pour le futur, si l'on veut un monde différent, il faut ce respect et cette tolérance. Je ne veux pas faire du pathos, mais il faut de l'amour. C'est comme cela qu'on pourra faire un autre monde. Et l'on doit bien cela à toutes les Lauriane du monde entier", conclut-il sur une note positive malgré le drame qui le frappe.