Plein écran
© ap

Le MH370 était-il un "avion zombie"?

Les autorités australiennes ont publié la semaine dernière un rapport détaillé au sujet du vol MH370. Une information attire particulièrement l'attention, puisque les enquêteurs pensent que l'appareil a été confronté à un grave problème technique qui a entraîné une coupure électrique. Le vol de la Malaysia Airlines serait alors devenu ce qu'on appelle un "avion zombie".

Plein écran
© reuters
Plein écran
© ap
Plein écran
© epa
Plein écran
© epa
Plein écran
© afp

Le rapport d'enquête de l'Australian Transport Safety Bureau reconnaît pour la première fois que le vol MH370 a pu rencontrer une panne soudaine, expliquant sa disparition des radars le 8 mars 2014. La théorie d'un "avion zombie" prend du coup de plus en plus d'ampleur. Le système électronique de l'appareil aurait été complètement détruit, ce qui aurait rendu impossible toute manoeuvre pour reprendre les commandes. L'avion aurait continué sa route en pilotage automatique jusqu'à ce qu'il n'ait plus de carburant.

La panne serait intervenue dans un laps de temps de 56 minutes, soit entre le dernier contact établi avec l'appareil et le premier appel de la tour de contrôle resté sans réponse.

L'étude suggère plusieurs hypothèses pour expliquer cette coupure soudaine. Il pourrait s'agir d'une défaillance du système d'urgence, d'une succession de plusieurs dysfonctionnements ou d'un incendie à bord de l'appareil. Mais une mauvaise manipulation de l'équipage dans le cockpit est de moins en moins probable.

Panique à bord
Ce black-out a aussi probablement entraîné une énorme panique à l'intérieur du cockpit puisque les deux systèmes de communication étaient coupés, comme d'autres systèmes vitaux. Les pilotes ont dû faire face à un gigantesque problème ou une succession de problèmes qui devaient être traités dans un délai extrêmement court pour espérer sauver l'avion.

Est-ce que cette théorie est la bonne? Tant que l'avion de la Malaysia Airlines n'aura pas été retrouvé, il sera difficile d'y apporter des réponses précises. Hormis une aile de l'avion retrouvée à La Réunion, cette disparition reste mystérieuse.