Plein écran
© photo_news

Le pape ne recevra pas le dalaï lama

Le pape François ne recevra pas le dalaï lama, attendu pour trois jours à Rome à partir de vendredi pour un sommet de lauréats du prix Nobel de la paix, a déclaré jeudi un porte-parole du Vatican.

Plein écran
© epa

"Le pape François a évidemment beaucoup d'estime pour le dalaï lama, mais ne recevra aucun des Nobel de la paix. Il devrait adresser un message vidéo aux participants" au sommet, a déclaré le porte-parole adjoint du Vatican, Ciro Debenettini, sans autre explication.

De sources bien informées, on confirme que les efforts de rapprochement du Saint-Siège avec la Chine, l'extrême susceptibilité de Pékin sur ce sujet et le risque de rétorsions pour les libertés des catholiques en Chine sont à l'origine de la décision du Vatican de ne pas recevoir le dalaï lama.

Le pape accorde une grande importance au dialogue inter-religieux et le rapport avec le bouddhisme devrait être un des thèmes de sa prochaine visite au Sri Lanka du 12 au 14 janvier.

La dernière rencontre d'un pape avec le dalaï lama remonte à une audience privée accordée par le pape Benoît XVI en octobre 2006.

Le dalaï lama de plus en plus isolé
Le Saint-Siège cherche à obtenir l'établissement de relations pleines et entières avec la Chine, mais réclame pour cela que les autorités chinoises accordent une réelle liberté de culte dans le pays, en particulier à la petite minorité catholique, et laissent le Vatican désigner les évêques.

Prix Nobel de la paix il y a 25 ans, le dalaï lama est désormais éconduit par un nombre croissant de chancelleries soucieuses de ménager la Chine et apparaît de plus en plus isolé dans son exil indien.

Le 14e sommet des Nobel, qui se tient à Rome de vendredi à dimanche, était prévu au Cap en octobre, mais a été reporté et déplacé faute de visa sud-africain pour le dalaï lama.