epa
Plein écran
© epa

Le parquet fédéral ouvre une enquête sur les menaces de l'EI

Le parquet fédéral a ouvert une enquête après qu'une nouvelle vidéo attribuée à l'État islamique (EI) menace la Belgique et ses habitants, annonce-t-il jeudi.

  1. Près de 700 fonds d'investissement en Belgique: comment faire le meilleur choix?
    Guide-epargne.be

    Près de 700 fonds d'investis­se­ment en Belgique: comment faire le meilleur choix?

    Ceux qui investissent leur argent, pourraient bien obtenir un rendement considérable. Mais est-il vrai que les jeunes ont intérêt à investir dans un fonds d’investissement dynamique et que les personnes plus âgées ont intérêt à investir dans un fonds défensif? Quelles sont les différences entre ces fonds? Et comment devez-vous vous y prendre? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique de quelles options vous disposez.
  2. Le MR s’oppose à l’audition de deux experts sur l’extension de Liege Airport: “Leur attitude me fait penser au film “Don’t Look Up”
    Play

    Le MR s’oppose à l’audition de deux experts sur l’extension de Liege Airport: “Leur attitude me fait penser au film “Don’t Look Up”

    Lundi 17 janvier avait lieu, au Parlement wallon, l’audition de Luc Joachims concernant la pétition déposée avec l’association écosocialiste d’action et d’éducation populaire, À Contre Courant, laquelle réclamait un débat sur les conséquences sociales, écologiques et sanitaires de l’extension actuelle de l’aéroport de Liège. Le MR s’est opposé à l’audition de deux experts scientifiques.
  1. "Rien qui justifie un relèvement du niveau de la menace"

    "Rien qui justifie un relèvement du niveau de la menace"

    L'organisation terroriste de l'État islamique vient d'exprimer des nouvelles menaces contre la Belgique. Dans une vidéo, Abdellah Nouamane, un Anversois d'une vingtaine d'années membre de l'organisation Shariah4Belgium affirme depuis la Syrie que "les bibliothèques, les écoles, les hôpitaux, les rues commerçantes ou encore les discothèques" sont des cibles potentielles. "Toute information de ce type est prise au sérieux", affirme le porte-parole du centre de crise du SPF Intérieur. "Mais aucun des messages analysés récemment ne justifie que l'on relève le niveau de la menace", ajoute-t-il.