Gouvernement Michel II (archives)
Plein écran
Gouvernement Michel II (archives) © photo_news

Le PS demande la parité hommes-femmes dans tous les exécutifs

UpdateLe Parti socialiste souhaite inscrire dans la Constitution et les lois la parité hommes-femmes au sein des gouvernements. Il souhaite aussi que cette parité s'applique au niveau des exécutifs communaux et provinciaux.

  1. Chargé de faire un discours au mariage de sa soeur, il panique et pète complètement les plombs

    Chargé de faire un discours au mariage de sa soeur, il panique et pète complète­ment les plombs

    Adrien est coincé à un repas de famille où tout lui semble insupportable. Son père raconte perpétuellement la même anecdote, sa mère sert éternellement le même gigot, Ludo, son beau-frère, étale sa science et sa soeur le regarde comme s’il était parfait et qu’il avait toujours raison. Adrien serre les dents. Il était déjà un peu nerveux en s’asseyant à table: Sonia, sa petite amie, lui a annoncé qu’elle voulait faire une pause dans leur relation un mois plus tôt. Adrien est pendu à son téléphone, espérant qu’elle mette fin à ce stand-by qui commence à le rendre complètement dingue. Tout allait déjà mal mais les choses empirent quand Ludo lui demande de faire un discours à son mariage. “Parce que ça ferait tellement plaisir à ta soeur.” Adrien se met à paniquer.
  2. Les demandeuses d'emploi moins nombreuses et plus qualifiées que les hommes

    Les demandeu­ses d'emploi moins nombreuses et plus qualifiées que les hommes

    Les demandeuses d'emploi étaient moins nombreuses que leurs homologues masculins en 2018 en Wallonie, indique mercredi le Forem, l'office régional de l'emploi. Elles sont également plus qualifiées. En outre, elles occupent désormais la moitié des postes salariés. Tout n'est pas rose toutefois: les femmes restent victimes d'inégalité salariale, gagnant en moyenne 7,6% de moins qu'un homme par heure de travail.
  3. Un an de prison pour un voyageur qui avait présenté un test PCR falsifié

    Un an de prison pour un voyageur qui avait présenté un test PCR falsifié

    Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine d'un an de prison à l'encontre d'un homme qui avait tenté de prendre l'avion à l'aéroport de Bruxelles muni d'un test PCR falsifié. Il s'agit de la première condamnation de ce type depuis l'annonce, le 27 avril, par le Conseil des procureurs généraux, que des mesures strictes seraient prises contre ces infractions. Entre le 19 avril et le 11 juin, 576 personnes ont été arrêtées à l'aéroport de Bruxelles avec un test PCR falsifié.