Plein écran
Alain Mathot, bourgmestre de Seraing, en 2017 © photo_news

Le PTB dépose plainte contre Alain Mathot après une altercation

La tension palpable dans l'émission "Moi, bourgmestre" dédiée à la commune de Seraing, diffusée vendredi après-midi après le JT sur La Une, a donné lieu à une altercation physique en coulisses, confirme la RTBF, qui précise que le PTB a déposé plainte.

Damien Robert (PTB), ayant dénonçé un "système Mathot" à l'antenne, aurait reçu un coup du bourgmestre sérésien sortant, Alain Mathot (PS), après le débat, à la sortie du studio, relate-t-il sur Facebook.

Poussé et frappé
"Monsieur Mathot était également présent pour accompagner la tête de liste du PS, monsieur Bekaert, au débat. Monsieur Mathot a alors commencé à hausser le ton en s'adressant à moi, tout en me pointant du doigt et en s'avançant vers moi. Il s'est arrêté devant moi un bref instant, puis il m'a poussé de façon violente et intimidante en me portant un coup au niveau de la poitrine. De mon coté, je n'ai eu aucun geste déplacé", assure Damien Robert dans son post.

Inacceptable
"Il est évident que pour le PTB, cette agression physique est inacceptable. L'intimidation physique n'a pas sa place dans une campagne électorale. Nous espérons que le reste de la campagne se déroulera plus sereinement, comme c'est le cas avec l'immense majorité des militants et élus du parti socialiste à travers les débats et rencontres que nous avons avec eux pendant cette campagne", commente encore le candidat PTB.

"Le buzz à tout prix"?
"Je crois que le PTB veut faire le buzz à tout prix", a réagi le député-bourgmestre Alain Mathot, qui avait indiqué en juin ne se présenter ni aux communales de 2018 ni aux fédérales de 2019.