Le stand de Zineb El Rhazoui saccagé à la Foire du livre: "Ça n'a jamais honoré personne"

VideoLe stand de Zineb El Rhazoui, ex-journaliste de Charlie Hebdo, à la Foire du livre de Bruxelles, a été saccagé mercredi soir.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© ap
Plein écran
© reuters

Aux alentours de 23h45, un individu à sac à dos aurait réussi à déjouer la sécurité pour commettre cet acte de vandalisme. Livres dégradés, pages de livre arrachées, une feuille de papier abandonnée sur place portant l'inscription "sales fachos": une tentative d'intimidation dénoncée avec vigueur par "Ring", la maison d'édition de l'intellectuelle franco-marocaine sur Facebook.

"Plusieurs plaintes pénales tomberont lundi matin", a annoncé l'éditeur, qui précise toutefois que, malgré cette tentative d'intimidation, les séances de dédicace ont pu se poursuivre. "Zineb ne reculera devant aucune intimidation ni calomnie, envers elle et son éditeur".

Sous protection policière depuis l'attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, Zineb el Rhazoui est connue pour ses positions critiques envers l'islam et l'islamisme. Elle est l'auteur de deux ouvrages majeurs sur les thèmes-là: "13 - Dans l'enfer des attentats du 13 novembre" (2016) et "Détruire le Fascisme Islamique" (2016). Sur BX1, elle est revenue sur l'incident de mercredi.

"C'est le lot de tous ceux qui critiquent l'idéologie mortifère qu'est l'islamisme, qui veut faire régner la terreur intellectuelle, que ce soit en déchirant des pages, en tuant des gens ou en se victimisant. Je ne cède pas à ces intimidations-là. (...) Ca n'a jamais honoré personne de détruire des livres. Qui a détruit les livres? C'est l'Inquisition, Torquemada, ceux qui ont fait des autodafés à travers l'histoire, qui ont détruit parfois les livres de gens comme Averroès, qui aujourd'hui fait l'honneur de la civilisation islamique. C'est le pouvoir islamique de l'époque qui a brûlé ses livres", a-t-elle réagi.