Plein écran
© reuters

Le Vatican condamne une "double violence"

Le Vatican a condamné mercredi "la double violence" de l'attentat contre le siège du journal Charlie Hebdo à Paris, à la fois contre les personnes et contre la liberté de la presse.

Dans une première réaction, le père Ciro Benedettini, vice-directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, a fait part à des journalistes de la "condamnation pour l'acte de violence" qu'a constitué la fusillade, et la "condamnation pour l'atteinte à la liberté de la presse, aussi importante que la liberté religieuse".

Selon lui, un télégramme devait être envoyé plus tard dans la journée au nom du pape à Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris.

Le quotidien du Vatican, l'Osservatore Romano, qui parait l'après-midi, a titré en une sur une "stratégie de la barbarie", en observant que "quinze minutes avant l'attaque, l'hebdomadaire avait publié sur un profil Twitter une caricature d'Abou Bakr al-Baghdadi, leader du prétendu Etat islamique".

"C'est dans le cadre d'une horrible représaille que semble s'insérer l'attentat", a-t-il noté.