Plein écran
© ap

Les Diables entrevoient déjà l'Euro

Eden Hazard a fêté de la meilleure des manières sa centième rencontre avec le maillot des Diables. Un but et une victoire tranquille à Chypre (0-2, c'est Michy Batshuayi qui a inscrit le deuxième but belge), le capitaine belge n'en demandait pas plus. Les Diables avaient plié la rencontre dans les 20 premières minutes, ils se sont ensuite contentés de gérer leur avantage contre des Chypriotes qui n'ont jamais menacé Thibaut Courtois. Après la Russie, c'est Chypre qui subit la loi de la Belgique. Une excellente opération mathématique pour les troupes de Roberto Martinez qui, avec six points, sont déjà isolées en tête de leur groupe des éliminatoires. Et on ne voit pas vraiment qui pourrait les inquiéter.

L'homme du match

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© belga
Plein écran
© photo_news

Les Diables n'ont jamais douté
On sait que contre ce genre d'adversaire, le plus compliqué c'est souvent d'inscrire le premier but. Les Diables avaient besoin de se rassurer très vite, le nouvau centenaire, Eden Hazard, n'a pas traîné pour mettre la Belgique sur le bon chemin. Servi par Batshuayi, le capitaine décochait une frappe imparable qui allait se loger dans la lucarne du gardien chypriote.

Après dix minutes, la Belgique était déjà sur du velours et moins de dix minutes plus tard, Michy Batshuayi mettait déjà les Diables à l'abri en profitant d'un excellent service de Thorgan Hazard pour concrétiser un excellent début de match personnel.

Moins de 20 minutes de jeu et le match était déjà plié. Batshuayi ou Mertens auraient même pu alourdir encore la marque avant le repos, mais se sont heurtés à un Urko Pardo déterminé à se mettre en évidence dans un match particulier pour lui.

Même topo en seconde de période. Sans accélérer outre mesure, les Diables se sont créé quelques opportunités, mais n'ont pas réussi à les convertir. Il n'en fallait pas plus pour faire le bonheur des Diables qui sont bien partis pour dominer ces éliminatoires.

L'homme du match

Michy Batshuayi avait manqué d'efficacité face au but, jeudi dernier,  cette fois-ci, il n'a pas laissé passer sa chance. Déjà décisif sur le but d'Eden Hazard, Michy Batshuayi a retrouvé le chemin des filets avec les Diables huit minutes plus tard. Il avait un coup à jouer avec l'absence de Romelu Lukaku, il a su saisir sa chance et profiter de ses 180 minutes de jeu.

Plein écran
© reuters

Le moment marquant

La montée au jeu de Dennis Praet
Dennis Praet a longtemps regretté son manque de crédit en équipe nationale, sa brillante saison à la Sampdoria a visiblement changé la donne. Et Roberto Martinez le lui a montré en le faisant monter au jeu en fin de match. S'il avait déjà joué contre les Pays-Bas en début de saison (quatre ans après sa première apparition), l'ancien Mauve n'avait pas encore disputé la moindre minute en match officiel avec les Diables. C'est désormais chose faite.

Plein écran
© photo_news

La stat

Plein écran
© belga

30
Eden Hazard est visiblement un homme de chiffres ronds. Alors qu'il célébrait sa 100e sélection, il en a aussi profité pour inscrire son 30e but en équipe nationale. Loin d'être anodin puisqu'il rejoint Paul Van Himst et Bernard Voorhoof à la deuxième place du classement des meilleurs buteurs en équipe nationale.

Le tweet

La décla

Citation

Eden Hazard? On pourrait en parler toute la journée, c'est quelqu'un d'excepti­on­nel, sur et en dehors du terrain. C'est un pur régal de jouer avec lui.

Youri Tielemans, au micro de la RTBF
Plein écran
© belga

La question

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Voie royale pour l'Euro 2020?
Eden Hazard le rappelait après la rencontre: si le capitaine admet que les Diables n'ont pas fait un très grand match ce soir, ils ont assuré l'essentiel avec cette victoire qui leur donne le six sur six. Et l'objectif, "c'est d'assurer la qualification, le plus rapidement possible", assure-t-il. 

Déjà isolés en tête de leur groupe, avec deux matchs à domicile abordables qui arrivent en juin, les hommes de Roberto Martinez pourraient clairement faire cavalier seul dans ces éliminatoires, d'autant qu'ils viennent peut-être d'affronter et de battre leurs deux adversaires les plus sérieux en ce début de campagne: ça semble bien parti, mais Roberto Martinez saura maintenir ses hommes en alerte et prévenir de l'excès de confiance.

Plein écran
© belga
  1. Gouvernement ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communication d’Ecolo?
    Analyse

    Gouverne­ment ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communica­ti­on d’Ecolo?

    Un gouvernement wallon minoritaire PS-Ecolo appuyé par des représentants du monde associatif, est-ce vraiment possible? Que renferme exactement la notion de société civile? Comment cette majorité originale pourrait-elle être mise sur pied et est-elle réellement “plus démocratique”? Quels sont les (dés)intérêts des différents partis? Le MR, qui n’a pas été consulté pour la formation d’une coalition, a-t-il des raisons de se sentir floué? Tentative de réponses avec le politologue de l’ULB, Pascal Delwit.
  2. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.