Plein écran
Photo d'illustration © getty

Les djihadistes ayant tenté de rejoindre la Tchétchénie acquittés

La cour d'appel de Bruxelles a acquitté mardi deux Néerlandais qui ont essayé de rejoindre la Tchétchénie et quatre personnes qui les ont aidés. Les six suspects avaient été condamnés pour ces faits mais la cour de cassation avait cassé l'arrêt.

L'enquête avait débuté fin 2009 lorsqu'un Anversois, Hasan H., avait été soupçonné de planifier un attentat. Il avait aussi l'intention de s'engager dans la lutte armée en Afghanistan ou en Tchétchénie. Jamal E., ainsi que les Néerlandais Redouan A., Samir S. et Soufian B., avaient également pour objectif de rallier la petite république fédérative russe du Caucase.

Via un ressortissant de celle-ci, résidant à Anvers, Isa B., les six hommes sont entrés en contact avec deux Tchétchènes d'Allemagne et d'Autriche, Haslanbek B. et Aslambek I. Ces derniers ont notamment fourni des informations sur la route à emprunter. Redouan A., Samir S. et Soufian B. ont effectivement essayé, en vain, de se rendre en Tchétchénie.

Au total, 14 suspects ont été interpellés fin 2010. L'année suivante, la plupart ont cependant été acquittés par le tribunal correctionnel de Malines, seul Hasan H. écopant de cinq ans de prison pour son projet d'attentat.

La cour d'appel d'Anvers avait par la suite alourdi sa peine à 12 ans, tandis qu'onze autres prévenus avaient été condamnés à des peines allant de cinq à huit ans. Huit suspects se sont alors tournés vers la Cour de cassation, où ils ont obtenu gain de cause. Après un deuxième procès à Gand et une nouvelle décision de la plus haute juridiction du pays, le dossier a atterri à Bruxelles.

Dans ce nouveau procès, le parquet fédéral avait requis 7 et 8 ans de prison contre Isa A., Haslanbek B. en Aslambek I. et 4 ans contre Samir S. en Soufian B. La cour n'a pas suivi ces réquisitions et a acquitté les prévenus.