Plein écran
© ap

"Les frères Tsarnaev sont des suppôts de Satan"

Le président de la petite république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a sévèrement condamné lundi Tamerlan et Djokhar Tsarnaev, les deux frères d'origine tchétchène suspectés de l'attentat de Boston, les qualifiant de "suppôts de Satan".

  1. “Les médecins généralistes sont débordés, l'angoisse de la population doit être remise à sa juste place”

    “Les médecins généralis­tes sont débordés, l'angoisse de la population doit être remise à sa juste place”

    "Aujourd'hui, les médecins généralistes sont débordés, notamment par des patients qu'ils doivent rassurer. L'angoisse latente de la population doit être remise à sa juste place et nous avons une responsabilité en la matière", a estimé Sophie Quoilin, épidémiologiste à Sciensano, vendredi soir, lors de son audition en commission spéciale Covid du Parlement de Wallonie.
  2. Djokhar Tsarnaev, un adolescent trop ordinaire

    Djokhar Tsarnaev, un adolescent trop ordinaire

    Certains --dont les autorités russes-- s'étaient inquiétés ces dernières années de la radicalisation de son frère aîné Tamerlan, 26 ans, décédé après une confrontation avec la police le 18 avril. Mais rien de tel pour Djokhar, "Jahar" pour ses amis. "Un ange" pour son père, un gars "cool", "gentil", "intelligent" pour ceux qui le connaissaient, Djokhar, 19 ans, d'origine tchétchène, avait presque tout de l'étudiant ordinaire.