Plein écran
© photo_news

Les historiens ne cachent pas leur colère: "C'est inadmissible"

VideoInvités de France Info, deux historiens de l'art ont dénoncé des mesures de sécurité insuffisantes et l'inaction du gouvernement français.

"C'est l'incendie de trop!", a déclaré Didier Rykner, le rédacteur en chef du magazine la Tribune de l'art, ce mardi sur France Info. Il avait tiré la sonnette d'alarme il y a quelques années. "Il y a déjà eu une série d'incendies de ce type. Les prescriptions pour les travaux sur monuments historiques étaient insuffisantes. J'ai demandé une loi et on n'a rien fait. Si la piste se précise, il va falloir que les responsables soient désignés. C'est inadmissible. Un architecte du patrimoine m'a dit hier qu'on aurait pu éviter ça avec certaines mesures", a poursuivi le journaliste et historien. "Manifestement, le feu s'est propagé très vite et d'une manière anormale. Il y a un problème. J'ai étudié cela et la plupart des spécialistes disent que ce qu'il s'est passé n'est pas normal."

"On va dépenser des milliards d'euros pour les Jeux Olympiques en 2024 qui vont nous ruiner et avant cet incendie, on n'avait pas l'argent pour entretenir la cathédrale? Je ne cache pas une certaine colère, qui est aussi celle de beaucoup d'historiens d'art et beaucoup de conservateurs", a-t-il ajouté. Il déplore: "On s'aperçoit tout à coup que le patrimoine, c'est formidable, et on va mettre beaucoup d'argent... Mais il aurait peut-être fallu s'en apercevoir avant!" Aujourd'hui, Didier Rykner demande un plan d'action afin de protéger d'autres monuments parisiens. "J'ai visité il y a quelque temps l'église de la Madeleine. J'ai pris des photos de prises électriques dans tous les sens... ce n'est absolument pas aux normes. Demain, la Madeleine peut flamber. Il faudrait que madame Hidalgo se rende compte que les églises de Paris sont dans un état désastreux."

Également invité par France Info, l'historien de l'art Alexandre Gady a partagé son incompréhension. "Ce qu'on a vécu hier soir, dans la sidération et la tristesse, c'est en même temps complètement absurde. Perdre un tel patrimoine, parce peut-être quelqu'un a laissé mal branché un point chaud sur un chantier... On se dit que c'est invraisemblable!" 

"Comme historien, je suis bien placé pour savoir que tout est possible. Mais quand on pense que la cathédrale n'a pas été détruite par les jacobins pendant la Terreur républicaine, alors que c'était leur souhait, quand on pense qu'elle a échappé à l'incendie allumé pendant la Commune (...) quand on voit ça, on se dit que vraiment c'est un drame et une malchance complètement folle", a-t-il ajouté. "On ne peut pas dire qu'on n'a pas d'argent en France! Nous disons depuis des années que le budget des monuments historiques est trop faible."

L'expert a aussi corrigé Emmanuel Macron, qui a promis aux Français de "rebâtir" la cathédrale après l'incendie de lundi. "On ne va pas reconstruire Notre-Dame, on va la réparer. Mais on l'a perdue." Il a poursuivi: "Il y a de la place pour l'émotion, pour la tristesse mais il y a aussi une forme de colère froide. On se dit qu'un tel édifice, dans une ville comme Paris, dans un pays qui est la sixième puissance mondiale, ça a un côté profondément dérisoire d'assister impuissant à ce qu'il s'est passé."

  1. “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”
    Belge tuée à Calpe

    “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”

    Riet Suy (57 ans), une ressortissante belge, a été retrouvée morte dimanche soir dans sa villa à Calpe, dans la région de Valence, après une dispute avec son compagnon au restaurant. Selon les premières constations effectuées par la police espagnole, c’est lui qui aurait tué sa compagne à l’aide d’un couteau avant de vouloir mettre fin à ses jours. Sam, la fille de la victime, est sous le choc. A lire dans Het Laatste Nieuws.
  2. Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme, suspecté d'attentat à la pudeur sur une fille mineure d'âge à la Foire du Midi à Bruxelles dimanche, a été mis à disposition d'un juge instruction, a déclaré le parquet de Bruxelles mardi, confirmant une information du journal La Capitale. Le suspect n'est pas connu des services de justice, a précisé le parquet de Bruxelles. Selon La Capitale, il s'agit d'un ressortissant bulgare âgé de 39 ans.