Plein écran
© photo_news

Les mesures de sécurité renforcées à Anderlecht

Une réunion relative à la sécurité du match à domicile du RSC Anderlecht dimanche contre le club KAA Gent a eu lieu lundi après-midi. Il a notamment été décidé de renforcer les fouilles à l'entrée pour éviter des incidents similaires à ceux ayant mené à l'interruption du match Standard-Anderlecht vendredi soir à Sclessin.

L'échevin de la Prévention Alain Kestemont, bourgmestre faisant fonction en l'absence d'Éric Tomas, explique qu'aucune précision sur le dispositif policier décidé ne sera communiquée, et ce par mesure de précaution.

Les policiers seront mobilisés en renfort du service de sécurité privé aux entrées du stade afin que des fouilles approfondies puissent être réalisées.

Des supporters déjà identifiés
Des moyens supplémentaires seront également donnés à la team Preuves et Identification de la police. Ces agents sont notamment chargés de rechercher les fauteurs de troubles et de regarder les images des caméras de surveillance. "La zone Midi se rend mardi à la police de Liège pour analyser les vidéos des incidents de vendredi", souligne Alain Kestemont. "A l'heure actuelle, plusieurs supporters en cause ont déjà été identifiés."

Un groupe de travail, qui rassemblera le Sporting d'Anderlecht, la zone de police de Bruxelles-Midi et les autorités communales, a été créé en vue de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour empêcher la vente de billets à des supporters identifiés pour avoir causé des troubles par le passé. Il se penchera également sur la question du renfort de la sécurité pour la saison prochaine.

"Toutes les mesures sont prises pour garantir l'ordre public dimanche et pour assurer le bon déroulement du match", a assuré Alain Kestemont.

Une réunion sur la sécurité précède chaque match organisé au stade Constant Vanden Stock. Elle réunit notamment des représentants de la police, du service de sécurité privé qui s'occupe des entrées des spectateurs, des pompiers, de la Croix-Rouge et du club de football.