Plein écran
© VTM

"Les parents de Julie ne nourrissent pas de rancoeur"

VideoLes parents de Julie Van Espen, tuée samedi à Anvers, ont demandé à avoir accès au dossier du meurtre de leur fille par Steve Bakelmans afin d'obtenir des réponses. Leur avocat a réagi en leur nom au micro de VTM ce mercredi: "La rancoeur n'est pas ce qui occupe l'esprit de ces gens actuellement", a-t-il résumé.

Pouvoir accéder au dossier de Julie Van Espen est actuellement la priorité de sa famille, explique John Maes, son avocat. "Nous allons nous porter partie civile, ce que je vais faire en premier lieu au nom des parents de Julie mais aussi au nom de son compagnon. Cela me donnera la possibilité, au cours des prochaines semaines, de demander à avoir accès au dossier. C'est très important, car ces personnes ont naturellement besoin de réponses et ont le droit à la vérité, quelle que soit la douleur qui découlera forcément de cette vérité", a-t-il exposé auprès de la chaîne flamande. 

"Ils sont à la fois très reconnaissants envers la police pour le travail fourni dans cette affaire. C'est aussi une chose qui doit être dite", a tempéré l'avocat. Et de complimenter le compagnon de la jeune femme décédée: "Le petit ami de Julie a mis en place une incroyable opération de recherches, ce qui me rend extrêmement admiratif car il a contribué à la résolution de cette affaire. Puis, d'un autre côté, la police a elle aussi rapidement pris toutes les mesures pour démasquer l'auteur. Les proches sont très reconnaissants pour cela", a-t-il déclaré au nom de la famille qui, selon lui, n'est pas dans un état d'esprit de haine. "La rancoeur n'est absolument pas ce qui occupe ces gens actuellement, non", a-t-il résumé alors que la justice est pointée du doigt depuis plusieurs au vu du profil du suspect, de son casier judiciaire et du fait qu'il était toujours en liberté malgré ses précédents délits et condamnation.

L'interview originale de Me Maes en néerlandais ci-dessous:

Plein écran
© belga
Plein écran
© Photonews
  1. L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestation: “Comme dans les films”
    Mise à jour

    L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestati­on: “Comme dans les films”

    Tanja Dexters (42 ans) et son compagnon ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de drogue. Ce n’est pas la première fois que le nom de l’ancienne Miss Belgique, couronnée en 1998, apparaît dans la rubrique faits divers. Elle avait notamment créé la polémique en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke. En mars dernier, c’est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d’elle.
  2. “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruselas will be attacked tomorrow at 6:00 pm in Grand Place by a guy with a neon shirt”: voilà le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles mardi soir, et partagé via Twitter mercredi par Emmanuel Foulon, assistant parlementaire au Parlement européen. L’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) enquête actuellement sur cette menace d’attentat, selon le parquet de Bruxelles.