Plein écran
© afp

Les tortues "changent de sexe" à cause du réchauffement climatique

Le réchauffement climatique a provoqué une hausse dans le monde du nombre de tortues marines mâles au détriment des femelles, accentuant le risque de disparition de ces espèces, s'est inquiété mardi à Panama un responsable de la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS).

"La hausse des températures sur le sable dans les zones de reproduction des tortues marines change le sexe" de ces animaux, a expliqué Francisco Rillo, chargé de formation au sein de la CMS.

Selon M. Rilla, quand une tortue marine dépose ses oeufs sur la plage, il y a habituellement un équilibre entre embryons mâles et femelles, mais un sable plus chaud modifie la prédisposition naturelle, augmentant le nombre de mâles.

"Avec plus de mâles, la possibilité de rencontrer (une femelle) va être de plus en plus difficile et cela va avoir un impact sur la reproduction. L'espèce commence à être menacée", a-t-il indiqué, à l'occasion de sa participation à un atelier de la CMS à Panama.

Ce phénomène s'ajoute aux menaces touchant déjà les tortues marines, avec des plages de plus en plus détériorées, des hôtels construits sur les zones de nidation, les attaques par d'autres espèces et le vol des oeufs par certains habitants, selon cet expert.

La CMS regroupe 121 pays par lesquels transitent les espèces migratrices, établissant les bases légales pour leur protection.

  1. Bart De Wever assume les “razzias” à Anvers et se dit “fier” du travail mené avec Theo Francken

    Bart De Wever assume les “razzias” à Anvers et se dit “fier” du travail mené avec Theo Francken

    Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever n'a pas nié mardi sa collaboration avec le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration de l'époque, Theo Francken (N-VA), pour des "razzias" policières à Anvers visant certaines nationalités en fonction du nombre de places disponibles en centre fermé et de la destination des vols de rapatriement qu'il qualifie d'"Air Francken".
  2. Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre  le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”
    Play
    Mise à jour

    Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”

    "Trop is te veel", a déclaré mardi à Silly le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Skeyes n'est plus un partenaire en terme de fiabilité", a ajouté le ministre, qui a annoncé la création d'un front wallon "dur et déterminé" des aéroports et de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) contre le gestionnaire du trafic aérien. De son côté, Brussels Airport demande une astreinte de 50.000 euros par vol touché, a-t-on appris.
  3. Ils refusent de travailler le dimanche: Cora les licencie pour “faute grave”
    Play

    Ils refusent de travailler le dimanche: Cora les licencie pour “faute grave”

    Le personnel d’un hypermarché Cora de Saint-Malo (Saint-Jouan-des-Guérets) est sous le choc. Les deux employés concernés carrément “dégoûtés”. Christelle Lorant travaillait en effet pour l’enseigne depuis 18 ans. Elle ne pensait pas que son refus de prester six dimanches matins par an entraînerait son licenciement immédiat. Et pour “faute grave”, de surcroît, c’est-à-dire sans préavis et sans la moindre indemnité de départ.