Plein écran
© photo_news

Marc Coucke réclame 4 millions aux anciens actionnaires d'Anderlecht

Un peu plus d'un an après avoir racheté 74% des parts du RSC Anderlecht, Marc Coucke réclame quatre millions d'indemnités aux anciens actionnaires du club qui, selon l'homme d'affaires flamand, traîne trop de casseroles, rapportent La DH/Les Sports, la Libre Belgique et les quotidiens du groupe Mediahuis, mercredi.

Il s'agit essentiellement de clauses "inattendues" dans les contrats des joueurs. Le cas d'Adrien Trebel est emblématique. Alors que le milieu de terrain vaut au moins 10 millions d'euros, selon Marc Coucke, la clause de rachat incluse dans son contrat stipulait 6 millions d'euros.

Les dettes du club bruxellois s'élèvent actuellement à 45 millions. Coucke entend combler ce déficit par une augmentation de capital, mais vise également les anciens actionnaires qu'il juge co-responsables.

L'homme d'affaires demande réparation à tous ceux qui ont vendu plus de 1% et réclame 2.500 euros pour chaque part vendue, ce qui représente une somme d'environ 4 millions d'euros. Certains ex-actionnaires ont déjà accepté de payer.

Marc Coucke réagit à l'info

Le président du Sporting a contesté l'information dans un message posté sur Twitter. "Quatre contre-vérités/mensonges dans un seul article. Dans la course au scoop, les informations ne sont plus recoupées. Et d'autres médias s'empressent de reprendre aveuglément. C'est dommage, une presse de qualité est également importante en football et j'essaie toujours de la respecter".

Les actionnaires démentent

Etienne Davignon, au nom des actionnaires vendeurs du RSC Anderlecht, a démenti dans un communiqué publié sur le site du club, que l'acheteur Marc Coucke leur réclame quatre millions d'euros, comme le relataient divers médias belges dans leurs éditions de mercredi. 

"Les actionnaires du RSC Anderlecht regrettent les nouvelles parues ce matin dans la presse concernant l'actionnariat", a ainsi écrit le Comte. "D'abord parce qu'il n'y a pas de claim (requête, ndlr). "Les actionnaires vendeurs et acheteurs discutent sereinement autour des informations non connues et/ou incomplètes aux vendeurs lors de la vente. Cette discussion se déroule dans un esprit constructif et positif. Les deux parties ont déjà convenu de régler cela dans une transaction commerciale d'environ 3 millions d'euros, qui éteint toute possibilité de recours. En cas de correction potentielle de la valorisation, le montant serait versé par Alychlo au RSC Anderlecht, en renforcement du capital du club."

Football en live

home logo KRC GenkGNK
FIN
1-0
AnderlechtAND
away logo