Plein écran
Le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Kristof Calvo. © photo_news

"Marghem pose sa candidature pour l'administration Trump?"

Ambition climatique"Nous savions déjà que le climat n'était pas la grande priorité de ce gouvernement, mais cela va désormais beaucoup trop loin", a réagi mardi le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Kristof Calvo, après l'annonce par la ministre de l'Environnement Marie-Christine Marghem (MR) de sa volonté d'assouplir les ambitions climatiques belges.

"La semaine dernière, l'équipe Michel critiquait la décision de Donald Trump de se retirer de l'accord de Paris, mais il semble désormais que le président américain a des fans au sein du gouvernement. Cela ressemble à une candidature de Mme Marghem pour l'administration Trump", poursuit M. Calvo.

D'après les journaux de Mediahuis, la ministre libérale compte négocier à l'échelon européen pour assouplir les ambitions climatiques de la Belgique. Le pays s'est engagé à faire baisser de 35% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, mais cette ambition est exagérée, d'après Mme Marghem. "La Commission européenne tient trop peu compte du fait que nous sommes un pays de transit avec beaucoup de poids lourds étrangers et avec une infrastructure vieillissante", justifie notamment Marie-Ange Dhondt, la porte-parole de la ministre fédérale.

Khattabi: "Place au volontarisme et à l'ambition de Marghem"
Sur Twitter, la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi a également raillé la sortie de Mme Marghem. "Après les indignations suite à la décision de Trump, place au volontarisme et à l'ambition de Marghem #shame", a-t-elle commenté, avant d'estimer dans un autre tweet qu'avec "le MR, c'est la restauration du vieux monde qui est En Marche: oui au cumul des mandats et révision à la baisse de nos ambitions climatiques".

Fremault: "Ce sera sans Bruxelles"
La ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Frémault (cdH), a quant à elle plaidé sur ce même réseau social pour que la Belgique reste ambitieuse. "Réduire notre ambition climatique? Ce sera sans Bruxelles, je m'y oppose! Au contraire, la Belgique doit accélérer le tempo", a-t-elle estimé.

Di Antonio: "Faire mieux, au contraire"
"Marghem veut réduire notre effort climatique! La Belgique doit au contraire faire mieux et être à la pointe du combat climat/qualité de l'air", a par ailleurs réagi le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio (cdH).

Michel: "Ce n'est pas la position du gouvernement"
La volonté d'assouplir l'ambition climatique de la Belgique annoncée par la ministre Marie Christine Marghem (MR) ne représente "pas la position du gouvernement", a souligné mardi le Premier ministre Charles Michel. "Nous savons qu'il s'agit d'objectifs climatiques très ambitieux, mais nous allons tout faire pour nous y tenir", a-t-il indiqué à l'agence Belga, via son porte-parole.

La sortie de Mme Marghem suscitait de vives critiques mardi matin, alors que le gouvernement belge avait vertement critiqué la semaine dernière le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

  1. L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestation: “Comme dans les films”
    Mise à jour

    L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestati­on: “Comme dans les films”

    Tanja Dexters (42 ans) et son compagnon ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de drogue. Ce n’est pas la première fois que le nom de l’ancienne Miss Belgique, couronnée en 1998, apparaît dans la rubrique faits divers. Elle avait notamment créé la polémique en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke. En mars dernier, c’est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d’elle.