Plein écran
© photo_news

Maxime Prévot: "Arrêtez d'avoir le nez sur les élections, pensez à une politique de long terme"

élections 2019En vue des élections du 26 mai, 7sur7 a choisi de mettre le focus sur le scrutin fédéral en interrogeant les présidents des huit principaux partis francophones. Nous leur avons demandé de choisir sept mesures phares de leur programme et nous vous les expliquons ici afin de vous aider à faire au mieux votre choix. Après Mischaël Modrikamen (PP) et Jean-Marc Nollet (Ecolo), le tour est venu d'entrer en piste pour Maxime Prévot (cdH).

Selon le dernier baromètre politique RTBF-La Libre-VRT-De Standaard, concernant le scrutin fédéral, le cdH est annoncé en recul en Wallonie et à Bruxelles (arrivant 5e et 6e parti, avec respectivement 9,3% et 6,9% des intentions de vote, soit -4,7% et -2,4% par rapport aux élections fédérales de 2014), dans les deux cas derrière le PTB notamment. Les humanistes devront composer avec les retraits tardifs de Joëlle Milquet (soudain appelée vers une autre mission européenne) et Francis Delpérée (pour divergences internes), ainsi qu'avec l'inculpation de Dimitri Fourny dans l'affaire de suspicion de fraude aux procurations lors des dernières élections communales à Neufchâteau (où il faudra revoter en juin). En mauvaise posture le cdH? Visiblement pas assez pour déstabiliser son "nouveau" président. Entretien au siège des Oranges, rue des Deux Églises, avec le vrai Maxime Prévot, pas l'hologramme.