Plein écran
© epa

MH370: la famille d'une victime porte plainte

Une famille américaine dont un membre était à bord du Boeing 777 de Malaysia Airlines (vol MH370) qui a disparu il y a deux ans a déposé plainte contre le constructeur de l'appareil aux Etats-Unis, apparemment une première dans ce pays.

La plainte a été déposée la semaine dernière à Chicago, où se trouve le siège social de Boeing, pour le compte de Philip Wood, citoyen américain et passager du vol MH370.

Rappel
L'appareil de la compagnie aérienne malaisienne s'est volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord, et se serait abîmé dans l'océan Indien. Sa disparition est l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile.

Appareil défectueux?
Les auteurs du recours affirment que l'avion était un appareil défectueux et réclament des compensations en justice, selon une copie de la plainte. La disparition du Boeing est due en partie à l'absence dans cet avion de "technologies facilement disponibles qui auraient permis à l'avion de Boeing d'être localisé en temps réel partout sur la planète", affirment les plaignants. L'impossibilité de retrouver jusqu'ici le site du crash indique que l'avion était équipé de boîtes noires avec des balises sous-marines "inefficaces", selon la plainte.

Deux ans déjà
L'appareil a disparu il y a deux ans jour pour jour, délai limite pour déposer plainte contre une compagnie aérienne à la suite d'un accident. De nombreux proches et parents de victimes ont ainsi déposé des recours contre Malaysia Airlines ces derniers jours aux Etats-Unis, en Malaisie, en Chine, en Australie et ailleurs, selon des avocats.

Plein écran
© ap

L'Australie a "bon espoir"
L'Australie a "bon espoir" de retrouver l'épave du Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu il y a deux ans, afin d'apporter des réponses aux proches des 239 victimes de cette catastrophe aérienne. "Retrouver l'avion permettrait d'apporter des réponses à tout le monde, en particulier aux familles qui ont perdu des êtres chers", a déclaré dans un communiqué le ministre australien des Transports, Darren Chester.

120.000 km² quadrillés
"Nous avons parcouru 90.000 kilomètres carrés de la zone de recherche, qui fait au total 120.000 kilomètres carrés", indique le ministre dans son communiqué. "Les recherches vont se poursuivre dans les jours et les mois à venir sur les 30.000 kilomètres carrés restants, et l'Australie, la Malaisie et la République populaire de Chine ont bon espoir que l'avion sera retrouvé", a-t-il poursuivi. Si aucun indice n'est trouvé une fois parcourue toute la zone de recherches, celle-ci ne sera pas agrandie, ont fait savoir les autorités australiennes.

Fragments
Pour l'instant, seul un fragment d'aile de l'appareil a été retrouvé sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien. Deux autres débris ont été découverts la semaine dernière, mais on ignore encore avec certitude s'ils proviennent de l'appareil. Le Premier ministre malaisien a également exprimé mardi son espoir de retrouver la carcasse de l'aéronef. "Nous demeurons engagés à daire tout ce qui est en notre pouvoir pour résoudre ce qui est un mystère horrible pour ceux qui ont perdu un être cher", a déclaré Najib Razak à l'occasion du deuxième anniversaire de la disparition de l'appareil.