Plein écran
© ap

Milwaukee entrevoit la finale à l'Est, Houston égalise face à Golden State à l'Ouest

NBAMilwaukee est la seule équipe à mener 3 victoires à 1 dans les quatre demi-finales de conférence du championnat NBA de basket. Les Bucks, tête de série N.1 à l'Est, a aligné lundi une 3e victoire contre les Celtics et la seconde consécutive dans le TD Garden 101-113. Milwaukee peut assurer sa qualification pour la finale de la Conférence lors de la 5e manche à domicile. Dans le choc de l'Ouest, Houston est revenu à hauteur des champions en titre Golden State. Les Rockets ont gagné la 4e manche à domicile 112-108.

Le Grec Giannis Antetokounmpo, un des des candidats au titre de meilleur joueur de la saison, a marqué 17 de ses 39 points pour les Bucks dans le quatrième quart-temps et capté 16 rebonds.

Le 'banc' des Bucks a de nouveau été très performant comme dans le 3e match où il avait infligé un 42-16 à leur homologue. Ils ont dominé 32-7 grâce à George Hill (15 pts dont 9 dans le 3e quart) et Pat Connaughton (9 pts, 10 reb).

"C'est incroyable. Je trouve que tout le groupe, toute l'équipe a joué très dur. Tout le monde était prêt, tout le monde a haussé son niveau. Voilà ce qui différencie une équipe moyenne d'une grande équipe", s'est réjoui Antetokounmpo.

Pas de finale depuis 2001
Kyrie Irving (23 pts mais 7/22 au tir, 10 ast, 6 reb) a péché au niveau de l'adresse, à l'instar de l'ensemble des Celtics (37,8 %). Dans les trois derniers matchs, Irving n'arrive plus à se défaire de la défense adverse. Il tourne à 19 tirs réussis sur 62 dont 4/20 à 3 points.

Milwaukee n'a plus atteint la finale de la conférence Est depuis 2001. L'équipe de Ray Allen et autre Gleen Robinson s'y étaient inclinés 4-3 face aux Philadelphia 76ers de Allen Iverson.

La série remportée contre les Los Angeles Clippers (4-2), avait révélé la vulnérabilité des Golden State Warriors. Lundi, les doubles tenants du titre ont confirmé qu'ils n'étaient plus l'équipe intouchable des deux campagnes précédentes. Ils ont été tout bonnement battus par meilleurs qu'eux. Les Rockets, très en jambes et physisques, ont trouvé la solution pour priver les arrières adverses Stephen Curry et Klay Thompson de tirs ouverts. Curry a réussi 30 points (12/25 au tir mais 4/14 à 3 pts) mais Thompson n'en ajoutés que 11 (5/15). Kevin Durant a inscrit 34 points. Insuffisant face à James Harden, en mode MVP (38 pts, 10 reb, 4 ast, 2 blk), Eric Gordon (20 pts) et P.J. Tucker (17 pts, 19 reb). Houston a réussi 17 de ses 50 essais depuis le "centre-ville" tandis que Golden State, qui a compté jusqu'à 17 points de retard dans le 3e quart, n'a vu que 8 de ses 33 essais atteindre leur cible.

Les Texans ont dominé aux rebonds (50-43) et ont gagné les 4 matchs de play-offs dans lesquels ils ont été les seigneurs sous les anneaux.