Plein écran
Le président du Parti Populaire Mischaël Modrikamen. © photo_news

Modrikamen tentera à nouveau sa chance dans le Hainaut

Elections 2019Le président du Parti Populaire (PP) Mischaël Modrikamen tirera la liste pour la Chambre dans le Hainaut. Le parti qualifié de "populiste" par l'avocat lui-même a présenté mardi ses têtes de liste fédérales et européennes. Le député fédéral sortant Aldo Carcaci emmènera à nouveau la liste à Liège.

"Dans l'état actuel des choses, nous ambitionnons au moins deux députés, voire quatre à la Chambre", a indiqué M. Modrikamen lors d'une conférence de presse au siège du parti à Watermael-Boitsfort. Bien que résidant dans la commune bruxelloise, le président du parti, carolo d'origine, a décidé d'une nouvelle fois solliciter les suffrages en Hainaut. A Bruxelles, la liste sera emmenée par Pierre-Emmanuel Goffinet.

"Nous allons droit dans le mur"
Les autres têtes de liste à la Chambre sont Michaël Debast (Brabant wallon), Maxime Grégoire (Luxembourg) et Murielle Paquet (Namur). La liste européenne sera emmenée par Yasmine Modrikamen-Dehaene, épouse du président.

"Actuellement, nous allons droit dans le mur", a estimé Mischaël Modrikamen, qui a plaidé pour un "changement de cap radical." "Le seul pour vous défendre" sera le slogan de campagne du parti, illustré par le fait que le PP a été le seul parti francophone à voter contre le Pacte mondial pour des migrations. Le PP plaide par ailleurs pour une vaste réforme fiscale comprenant une globalisation des revenus et un taux d'imposition maximal de 35% sans niches fiscales. Il a aussi plaidé pour le référendum d'initiative citoyenne ou encore pour "rendre plus facile la légitime défense." "Nous dénions le problème du CO2", a également lancé M. Modrikamen.

"Salvini est un modèle"
Au niveau européen, le PP n'a pas encore décidé à quel groupe il comptait se rallier, citant le groupe eurosceptique ECR ou celui d'extrême-droite ENL de Marine Le Pen et Matteo Salvini. "Salvini est un modèle", a-t-il toutefois indiqué.

Le président du PP a par ailleurs assuré ne pas craindre la présence de la Liste Destexhe, également située à la droite du MR sur l'échiquier politique. 

Modrikamen ne craint pas Destexhe
"Avec Alain Destexhe, nous avons des objectifs en partie communs. Nos programmes sont largement compatibles mais nous ne visons pas les mêmes électorats. Lui, il veut aller chercher la droite du MR qui vit à Uccle, à Woluwe ou dans le Brabant Wallon. Nous, nous sommes populistes et nous voulons parler à tout le monde. Nous parvenons même à convaincre des personnes issues du PTB." 

M. Modrikamen a toutefois regretté que son offre de constituer des listes communes soit restée lettre morte. "Il a refusé la main tendue. Dont acte. Mais je pense qu'il fait fausse route. Notre parti existe depuis 10 ans, nous avons les équipes pour récolter les signatures (nécessaires pour déposer les listes). Lui, même s'il accueille des candidats de qualité comme Claude Moniquet, il prend également tous les opportunistes", a-t-il observé. 

M. Modrikamen a cité le cas du député wallon André-Pierre Puget, élu sur une liste PP en 2014, "mais qui en est à son 5e parti en cinq ans".