Plein écran
© epa

"Mon objectif n'était pas d'absoudre Hitler mais..."

VideoLe Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dû se défendre mercredi d'avoir voulu exonérer Hitler de sa responsabilité dans la Shoah en déclarant que c'était le mufti de Jérusalem de l'époque qui avait donné au dictateur l'idée d'exterminer les juifs d'Europe.

"Mon objectif n'était pas d'absoudre Hitler de sa responsabilité, mais de montrer qu'à cette époque-là, le père de la nation palestinienne (...) menait une campagne d'incitation systématique à l'extermination des juifs", a-t-il déclaré, cité dans un communiqué de ses services.

"Figure respectée"
"Malheureusement, (le mufti) Haj Amin al-Husseini est encore une figure respectée dans la société palestinienne, il apparaît dans les manuels scolaires (....) et l'incitation à la violence et à l'assassinat des juifs qui a commencé alors avec lui se poursuit (...) C'est la racine du problème", a-t-il ajouté.

Précision historique
"Même le fils d'un historien doit être précis lorsqu'il s'agit d'histoire", a écrit sur sa page Facebook le chef de l'opposition travailliste Isaac Herzog, faisant allusion au père de M. Netanyahu, Benzion Netanyahu, spécialiste de l'histoire juive, décédé en 2012.

Réaction de Mahmoud Abbas
Le président palestinien Mahmoud Abbas n'a pas manqué de s'emparer de l'affaire. "Le monde entier voit comment l'histoire est distordue et utilisée contre nous", a-t-il dit, les Israéliens utilisent "leur histoire, les actes criminels qui leur ont été infligés" pour "accuser Haj Amin al-Husseini au lieu d'Hitler".

Réaction du mémorial Yad Vashem
L'historienne en chef du mémorial Yad Vashem pour la mémoire de la Shoah, à Jérusalem, a estimé que les propos de M. Netanyahu n'étaient pas "historiquement exacts". "Ce n'est pas le mufti, même s'il avait des positions antijuives très extrêmes, qui a donné à Hitler l'idée d'exterminer les juifs", a déclaré Dina Porat à l'AFP. "Cette idée est bien antérieure à leur rencontre de novembre 1941. Dans un discours au Reichstag le 30 janvier 1939, Hitler évoque déjà 'une extermination de la race juive'", a-t-elle dit.

Réfugié en Allemagne
Husseini, réfugié en Allemagne en 1941, avait demandé à Hitler son soutien pour l'indépendance de la Palestine et des pays arabes, et empêcher la création d'un foyer juif. L'Etat d'Israël a été proclamé en 1948. 

Rappel des faits
Benjamin Netanyahu faisait référence dans son discours à une rencontre en novembre 1941 en Allemagne entre Adolf Hitler et le grand mufti de Jérusalem. "Hitler, à ce moment là, ne voulait pas exterminer les juifs mais les expulser. Alors Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et a dit: 'Si vous les expulsez, ils viendront tous ici'", en Palestine, a dit M. Netanyahu. "'Et qu'est-ce que je vais en faire? ' a demandé (Hitler). Il (le mufti) a dit: 'Brûlez-les'", a déclaré le Premier ministre israélien.