Plein écran
© afp

Moscou "a réussi" à semer la discorde aux Etats-Unis

Dénonçant les commissions, enquêtes et "haine entre partis" provoqués par l'affaire russe, Donald Trump a affirmé dimanche que Moscou avait "réussi au-delà de ses rêves les plus fous" si son intention était bien de "semer la discorde, le désordre et le chaos aux Etats-Unis".

"Ils sont morts de rire à Moscou. Réveille-toi l'Amérique!" a poursuivi le président américain au petit matin dans une nouvelle salve de tweets. "Si le BUT de la Russie était de semer la discorde, le désordre et le chaos aux Etats-Unis, alors, avec toutes les auditions en commissions, enquêtes et haine entre partis, elle a réussi au-delà de ses rêves les plus fous", écrit Donald Trump.

Ce message ponctue une nouvelle avalanche de tweets postés par Donald Trump à partir de 06H30 du matin alors que le président passe ce long week-end, lundi étant férié aux Etats-Unis, dans sa demeure en Floride.

Tous sont centrés autour de l'enquête sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016. Aucun ne fait mention des 17 personnes tuées dans un lycée de Floride mercredi, alors que Donald Trump a été personnellement interpellé samedi par des élèves lors d'un rassemblement anti-armes.

Donald Trump a accusé samedi soir le FBI d'avoir raté les signes avant-coureurs qui pointaient vers le tueur, Nikolas Cruz, jugeant que la police fédérale américaine passait en revanche "trop de temps" sur l'enquête russe. Washington a formellement accusé vendredi 13 Russes, dont un proche de Vladimir Poutine, d'avoir favorisé en 2016 la candidature de l'actuel locataire de la Maison Blanche.

"Je n'ai jamais dit que la Russie ne s'était pas mêlée de l'élection, j'ai dit 'c'est peut-être la Russie, ou la Chine ou un autre pays ou groupe, ou ça peut être un génie de 180 kilos assis dans son lit et jouant avec son ordinateur'. Le 'mensonge' russe, c'était que l'équipe de campagne de Trump avait été complice de la Russie - Elle ne l'a jamais été!", a encore martelé dimanche Donald Trump.

  1. De nouvelles images de l'arrestation de George Floyd montrent trois policiers assis sur son dos
    Play
    États-Unis

    De nouvelles images de l'arresta­ti­on de George Floyd montrent trois policiers assis sur son dos

    De nouvelles images de l’arrestation qui a coûté la vie à George Floyd, dans la ville américaine de Minneapolis, ont été diffusées. Cette vidéo de 18 secondes a été tournée sous un angle différent et montre comment pas moins de trois policiers sont assis sur le dos de l’homme de 46 ans. Par ailleurs, des milliers de manifestants ont continué d’exprimer leur colère dans la rue ce jeudi. Certains ont incendié un commissariat, lors de la troisième nuit d'affrontements contre la police.
  2. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Woestijnvis qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?