Plein écran
Sepp Blatter et Vladimir Poutine © reuters

Moscou rappelle Washington à l'ordre

UpdateLa Russie a dénoncé mercredi l'application "illégale" de la loi américaine après l'interpellation en Suisse de plusieurs personnes liées à la Fifa, soupçonnées de corruption dans le monde du football, appelant Washington à mettre fin à ses "tentatives d'exercer la justice hors de ses frontières".

"Nous appelons avec insistance Washington à mettre fin à ses tentatives d'exercer la justice bien loin de ses frontières, selon ses normes juridiques, et à suivre les procédures juridiques internationales généralement admises", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Rappel
Quatorze personnes (neuf membres ou anciens membres de la Fifa et cinq dirigeants d'entreprises de marketing sportif liées à la Fifa, la Fédération Internationale de Football) sont mises en cause par la justice américaine, qui a mené mercredi une série d'interpellations à Zurich, où sept suspects ont été arrêtés. Ces personnes sont soupçonnées d'avoir accepté des dessous de table d'un montant total de plusieurs dizaines de millions de dollars des années 1990 à nos jours, pour les droits de diffusion de tournois internationaux.

Demande d'extradition
Les suspects, interpellés en Suisse et placés en détention, font l'objet d'une demande d'extradition américaine. "Il s'agit d'un cas supplémentaire de l'application illégale de la loi américaine en dehors du territoire" américain, a dénoncé le ministère russe. Moscou espère que cet incident "ne sera pas utilisé pour ternir la réputation de l'organisation internationale du football en général ou de décisions qu'elle a prise", a-t-il souligné.

Mondial 2018
La Russie, dont le ministre des Sports Vitali Moutko fait partie du Comité exécutif de la Fifa, va accueillir le Mondial-2018 de football.