"Mourant", Oussama Atar a grugé tout le monde

VideoLe terroriste le plus recherché de Belgique, le Bruxellois Oussama Atar, a été libéré de prison en Irak en 2012 en raison de la détérioration de son état de santé. Ses proches le disaient atteint d'un cancer du rein et mourant. L'individu avait été rapatrié sous la pression du gouvernement belge, Amnesty International et sa famille après une vaste campagne de mobilisation. L'homme est aujourd'hui activement recherché et soupçonné d'être derrière les attentats de Bruxelles.

Plein écran
© Twitter

Déténu dans une prison irakienne pendant six ans, Atar a côtoyé personnellement le calife de l'Etat islamique Abu Bakr Al Baghdadi.

Alors qu'il disait acheminer du matériel médical et des médicaments en Irak, Atar avait été soupçonné de livrer clandestinement des armes aux rebelles qui combattaient les Américains et à des groupes djihadistes.

"Son état nécessite des soins d'urgence"
Malgré sa réputation douteuse, une vaste campagne de soutien avait été lancée en Belgique (voir la vidéo du rassemblement devant le palais de Justice). L'Etat belge, Amnesty International, différents membres du parti Ecolo et sa famille ont tout mis en œuvre pour obtenir son rapatriement pour raisons médicales.

"La pathologie est lourde et nécessite des soins d'urgence. Non seulement il n'y a pas de possibilité d'opération là-bas mais en plus il demande à sa famille de lui apporter des médicaments à l'ambassade. Donc, vous imaginez l'inquiétude de ses proches", déclarait l'avocat de la famille, Maître Lurquin en 2010. Son "cancer" s'est révélé n'être qu'une simple infection.

Cerveau des attentats de Bruxelles?
Les nouvelles informations des derniers jours ont mis ses soutiens de l'époque dans le plus grand embarras. "En 2010, nous ignorions évidemment ce qu'il manigancerait en 2016", a réagi Zoé Genot (Ecolo). "Mais je comprends que les gens se disent maintenant qu'on aurait mieux fait de le laisser en Irak".

Pour rappel, les enquêteurs étaient à la recherche d'Oussama Atar, cousin des frères El Bakraoui, lors de la série de perquisitions menées à Bruxelles durant la nuit de jeudi à vendredi. Atar est soupçonné d'être le "cerveau" des attentats de Zaventem et Maelbeek.

Bekijk meer video's van vtmnieuws op nieuws.vtm.be

  1. Les Brussels Urban Youth Games, un projet plein d’espoir pour redorer le blason de Molenbeek
    Play

    Les Brussels Urban Youth Games, un projet plein d’espoir pour redorer le blason de Molenbeek

    La commune de Molenbeek a donné lundi, sous un soleil de plomb, le coup d’envoi de la première édition des Brussels Urban Youth Games. Initié par Jacques Borlée, le coach des Belgian Tornados, l’évènement se déroule ces 24 et 25 juin sur différents sites et rassemble plus de 1.500 jeunes bruxellois. L’objectif? Donner un nouvel espoir à cette jeunesse et promouvoir les valeurs véhiculées par le sport, mais aussi restaurer l’image dégradée de la commune sur la scène internationale. Un projet ambitieux mais semé d’obstacles. “Le chemin est encore long”, nous confie l’initiateur du projet.