afp
Plein écran
© afp

Nemmouche nie et dit avoir volé le sac rempli de preuves

VideoLe suspect de l'attentat au Musée Juif de Belgique à Bruxelles, le Français Mehdi Nemmouche, a nié en être l'auteur et a affirmé qu'il avait volé le sac contenant des armes trouvé en sa possession lors de son interpellation vendredi à Marseille, a déclaré mercredi après-midi son avocat Me Apolin Pepiezep sur l'antenne d'i>TELE. Plus tôt dans la journée, il avait été annoncé que l'intéressé refusait d'être remis aux autorités judiciaires belges. L'avocat a assuré qu'il allait utiliser tous les moyens légaux en sa possession pour empêcher que son client soit jugé devant les juridictions de notre pays.

  1. Nemmouche était surveillé depuis sa sortie de prison

    Nemmouche était surveillé depuis sa sortie de prison

    Le suspect de la tuerie de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, a été l'objet de l'attention de la police "dès sa sortie de prison" en décembre 2012, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le Nouvel Observateur affirme sur son site internet qu'une confusion aurait été faite entre Mehdi Nemmouche et un oncle, un fondamentaliste installé à l'étranger. Et que la fiche "S" (pour susceptible de porter atteinte à la Sûreté de l'État) avait été par erreur établie au nom de l'oncle.
  2. La fresque de Blake & Mortimer fait son retour dans le quartier des Marolles
    Play
    bruxelles

    La fresque de Blake & Mortimer fait son retour dans le quartier des Marolles

    La célèbre fresque représentant "Les aventures de Blake & Mortimer", également appelée "La Marque Jaune", a été recréée sur un pignon de la rue du Temple, dans le quartier bruxellois des Marolles et inaugurée vendredi. Cet hommage de la Ville de Bruxelles ponctue, par la même occasion, le lancement des célébrations pour les 75 ans des héros dessinés par l'auteur bruxellois Edgar P. Jacobs.
  1. Nemmouche refuse d'être remis à la Belgique
    Update

    Nemmouche refuse d'être remis à la Belgique

    Le suspect de l'attentat au Musée Juif de Belgique à Bruxelles, le Français Mehdi Nemmouche, a refusé mercredi d'être remis à la Belgique qui a délivré un mandat d'arrêt européen à son encontre. L'opposition de Nemmouche à sa remise aux autorités belges n'aura d'autres conséquences que d'allonger la procédure, a cependant expliqué Marie-Aude Beernaert, professeur en droit de la procédure pénale à l'UCL. Mehdi Nemmouche sera plus que probablement poursuivi en Belgique. Sa remise effective pourrait cependant prendre plusieurs mois.