Plein écran
© epa

Netanyahu: "Hitler, à ce moment-là, ne voulait pas exterminer les juifs"

VideoLe Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est retrouvé mercredi accusé de déformer l'histoire après avoir déclaré que c'était le mufti de Jérusalem de l'époque qui avait donné l'idée à Hitler d'exterminer les juifs d'Europe.

Dans un discours prononcé mardi devant le Congrès sioniste à Jérusalem, M. Netanyahu a fait référence à une rencontre en novembre 1941 en Allemagne entre Adolf Hitler et le grand mufti de Jérusalem Haj Amin al-Husseini, haut dirigeant musulman dans la Palestine alors sous mandat britannique.

Hitler et le grand mufti
"Hitler, à ce moment là, ne voulait pas exterminer les juifs mais les expulser. Alors Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et a dit: 'Si vous les expulsez, ils viendront tous ici'", en Palestine, a dit M. Netanyahu. "'Et qu'est-ce que je vais en faire?', a demandé (Hitler). Il (le mufti) a dit: 'Brûlez-les'", a déclaré M. Netanyahu.

Accusations mensongères
Le Premier ministre évoquait ce personnage pour réfuter les accusations historiquement mensongères selon lui selon lesquelles les juifs ou Israël chercheraient à détruire ou s'accaparer l'esplanade des Mosquées et la mosquée Al-Aqsa qui s'y trouve à Jérusalem. Cette question est centrale dans l'enchaînement actuel des violences entre Palestiniens et Israéliens.

"Déformation historique dangereuse"
Le chef de l'opposition travailliste Isaac Herzog a qualifié les mots de M. Netanyahu de "déformation historique dangereuse (...) minimisant la Shoah, les nazis, et la part qu'Adolf Hitler a prise dans la terrible tragédie qu'a subie notre peuple pendant la Shoah". Il lui a demandé de corriger "immédiatement" ses paroles.

Critiques palestiniennes
Le négociateur palestinien Saeb Erakat a déploré que le "chef du gouvernement israélien haïsse son voisin (palestinien) au point d'être prêt à absoudre le premier criminel de guerre de l'histoire, Adolf Hitler, du meurtre de six millions de juifs pendant l'Holocauste".

Réaction du mémorial Yad Vashem
L'historienne en chef du mémorial Yad Vashem pour la mémoire de la Shoah, à Jérusalem, a estimé que les propos de M. Netanyahu n'étaient pas "historiquement exacts". "Ce n'est pas le mufti, même s'il avait des positions antijuives très extrêmes, qui a donné à Hitler l'idée d'exterminer les juifs", a déclaré Dina Porat à l'AFP. "Cette idée est bien antérieure à leur rencontre de novembre 1941. Dans un discours au Reichstag le 30 janvier 1939, Hitler évoque déjà 'une extermination de la race juive'", a-t-elle dit.

  1. “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”
    Belge tuée à Calpe

    “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”

    Riet Suy (57 ans), une ressortissante belge, a été retrouvée morte dimanche soir dans sa villa à Calpe, dans la région de Valence, après une dispute avec son compagnon au restaurant. Selon les premières constations effectuées par la police espagnole, c’est lui qui aurait tué sa compagne à l’aide d’un couteau avant de vouloir mettre fin à ses jours. Sam, la fille de la victime, est sous le choc. A lire dans Het Laatste Nieuws.
  2. Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme, suspecté d'attentat à la pudeur sur une fille mineure d'âge à la Foire du Midi à Bruxelles dimanche, a été mis à disposition d'un juge instruction, a déclaré le parquet de Bruxelles mardi, confirmant une information du journal La Capitale. Le suspect n'est pas connu des services de justice, a précisé le parquet de Bruxelles. Selon La Capitale, il s'agit d'un ressortissant bulgare âgé de 39 ans.