Plein écran
Nigel Farage. © afp

Nigel Farage: "Le Brexit a ruiné ma vie"

La figure emblématique du Brexit Nigel Farage a expliqué que son "obsession" de sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne a ruiné sa vie. L'ancien leader du parti europhobe UKIP est désormais célibataire et ruiné, a-t-il déclaré dans une interview accordée au Daily Mail.

La première victime du Brexit serait donc Nigel Farage, soit l'homme politique à qui l'on doit en grande partie la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. C'est en tout cas ce que l'on peut constater à la lecture de son entretien accordé samedi au Daily Mail.

"Il n'y a pas d'argent à gagner en politique"
Dans cette interview, M. Farage confie qu'il est désormais célibataire et que sa situation financière est pour le moins délicate. "Il n'y a pas d'argent à gagner en politique", souffle-t-il. Enfin, pas selon son approche de la politique, précise-t-il.

"J'ai de grosses dépenses... beaucoup d'enfants pour lesquels je dois payer", admet ce père de quatre enfants issus de deux mariages différents. L'ancien dirigeant du parti britannique UKIP, âgé de 53 ans, affirme que le Brexit a ruiné sa vie. Il a d'ailleurs hypothéqué sa maison du Kent afin de payer celle de son ex-épouse.

"Je ne peux pas marcher seul dans la rue à Londres"
Nigel Farage semble fort affecté par ses deux mariages ratés. Il avoue qu'il aurait dû passer plus de temps avec sa famille mais son travail, qu'il considère comme une "obsession", l'en a empêché. Une obsession qui ne l'a pas quitté depuis 25 ans, tout le reste passant inévitablement au second plan.

"Ma vie n'est pas facile", dit Farage. "Je ne peux pas marcher seul dans la rue à Londres. Les gens réagissent agressivement. C'est désagréable. A Londres, je ne pourrai plus jamais vivre une vie normale", regrette-t-il.