Non, la RTBF n'a pas révélé l'identité d'un policier par erreur

La RTBF a fait l'objet de moqueries après avoir été soupçonnée d'avoir révélé le nom d'un témoin anonyme par erreur. Il n'en est rien.

A l'occasion des 40 ans du peloton anti-banditisme de la ville de Liège, la RTBF diffusait dimanche 27 novembre dans son JT de 13h un reportage à son sujet et au cours duquel était interviewé un policier cagoulé. L'homme, qui souhaitait rester anonyme au regard de son travail, était désigné dans un premier temps sur le bandeau apparu à l'écran comme "un membre du peloton anti-banditisme". Mais lors de sa seconde apparition, le policier s'est vu affublé d'un nouveau bandeau indiquant "Philippe Houyoux Commissaire police locale de liège Responsable du centre de maîtrise de la violence".

Des internautes attentifs se sont emparés de ce qu'ils pensaient être une bourde de la part de la RTBF et s'en sont allégrement moqués sur les réseaux sociaux. Etonnament, c'est le site web du quotidien français Libération qui a rétabli la vérité.

Entre les deux apparitions du policier cagoulé, un autre homme était interviewé. Il s'avère que c'est à lui qu'était destiné le bandeau indiquant "Philippe Houyoux" mais que celui-ci est arrivé trop tard à l'écran, se glissant sur l'image de l'homme à la cagoule. Il s'agissait donc d'une erreur de synchronisation, confirmée à Libération par la RTBF elle-même.

Et Libération de conclure, beau joueur, que "ce type d'erreur arrive assez souvent à la télévision, et il serait malvenu de se moquer des Belges ou de nos confrères de la RTBF, puisqu'elles sont aussi courantes en France", preuves en images à l'appui.

Football en live

home logo KRC GenkGNK
FIN
1-0
AnderlechtAND
away logo