Plein écran
© getty

"Nouveau vote au moindre soupçon de corruption"

Michel Platini, président de l'UEFA, a indiqué qu'au "moindre soupçon de corruption" concernant l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, il y aurait "un nouveau vote", mercredi sur TF1.

"Pour le Qatar 2022, je n'ai pas été influencé, le vote, en ce qui me concerne, s'est fait en toute transparence et on a toujours dit qu'au moindre soupçon de corruption, il y aurait un nouveau vote, mais pour l'instant, on ne sait pas", a expliqué Platini au journal de 20h00.

Platini n'a jamais caché qu'il avait voté pour le Qatar, pour développer le football dans des endroits où la Coupe du monde n'est jamais allée. Dès le vote, l'ancienne star de la Juventus avait tout de suite plaidé pour déplacer le Mondial 2022 d'été en hiver. "On a décidé qu'on le ferait peut-être en hiver, et moi j'avais milité pour l'hiver et aussi pour un Mondial itinérant dans tout le Golfe, mais après, ce sont les politiciens (de la FIFA) qui décident", a-t-il conclu sur le sujet.

La Russie et le Qatar ont respectivement remporté l'organisation des Mondiaux 2018 et 2022 après un processus d'attribution assombri par des allégations de corruption. Un rapport d'enquête a été remis à la chambre de jugement de la commission d'éthique de la FIFA, en septembre dernier.